XI JINPING, L’AFRIQUE ET L’HISTOIRE.


C’est ce 20 Juillet 2018, que Son Excellence XI JINPING, Secrétaire Général du Comité Central du Parti Communiste de Chine, Président de la République Populaire de Chine, entame une nouvelle visite en Afrique.

Jamais, dans l’Histoire plurimillénaire de la Chine, un Président de la République,  voire un Homme d’Etat chinois, n’a, autant que Son Excellence XI JINPING, attaché un intérêt, aussi remarquable,  au continent africain.

C’est pourquoi, cette première visite  de Son Excellence XI JINPING en Afrique de l’Ouest,  nous offre – t - elle l’occasion de revisiter les fondements, les caractéristiques et les magnifiques perspectives de Partenariat Stratégique que dégage la Coopération sino – africaine, en général, sénégalo – chinoise, en particulier.

L’une des premières et plus grandes particularités du Président XI JINPING, demeure sa haute appréciation  de l’ancienneté des Relations sino – africaines.

En effet, l’historiographie traditionnelle, tant en Afrique, en Europe et même en Chine, met rarement l’accent sur cette ancienneté, qui, selon des Etudes historiques de grande qualité, est antérieure à la présence Européenne en Afrique.  

De plus, Il est avéré que c’est sous la Dynastie des MING, que les 1ers Chinois sillonnèrent les Côtes africaines.  La DA MING YI TU, Carte du Grand Empire MING, établie en 1389, mentionne clairement les expéditions commerciales via l’Océan Indien et les premières Colonnes d’Emigrés Chinois sur la Côte Orientale, sur les confins du Limpopo, à Madagascar, en Ile Maurice  et en En Afrique Australe.

De nombreux vestiges en attestent pleinement, surtout qu’entre 1417 et 1433, le célèbre Amiral ZHENG HE, à la tête d’une imposante flotte, a longé les Côtes Orientales africaines, avant les explorations portugaises menées par Vasco de GAMA et Bartholomé DIAS.

Le reflux de la présence chinoise en Afrique, lié à de multiples facteurs, (dont, notamment, les graves luttes internes en Chine, l’hégémonie mondiale du Portugal, puis de l’Espagne, de l’Angleterre et de la France, la montée en puissance de l’Empire Arabe), a entraîné l’enfouissement de la présence chinoise en Afrique, dans les tiroirs oubliés de l’Histoire.

La naissance de la République Populaire de Chine, le 1er Octobre 1949, a profondément  modifié la donne. Le nouvel Internationalisme prôné par la nouvelle Direction politique et idéologique chinoise, fut apprécié à sa juste mesure, par les  Peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine. La traduction de ce souffle novateur, fut sans aucun doute, la Conférence de Bandoeng le 24 Avril 1955, qui marqua le retour, en force, de la Chine dans la sphère des Relations Internationales.  

Les Orientations majeures prises par le VIIIème Congrès du PCC en 1956, renforcent cette approche mettant l’Afrique parmi les grands Centres d’Intérêt de la Chine. C’est du reste ce que confirment la présence de la RPC aux Conférences afro – asiatiques de 1957 (au Caire), de 1958 (à ACCRA) , de 1960 (à CONAKRY), de 1963 (à MOGADISCIO) ainsi que  le long périple du grand 1er Premier Ministre ZHU EN LAI, en 1965, dans 10 pays Africains.

Dans un contexte mondial principalement dominé par la Guerre Froide, et, accessoirement, par la naissance des « Non – Alignés », la Chine s’est frayée une voie. Une voie d’abord politique et de coopération dans le secteur de l’Education à travers la formation de dizaines de milliers d’Etudiants africains ; puis une voie économique, amplifiée par l’avènement de DENG XIAO PING et de ses héritiers politiques immédiats, qui établirent, ingénieusement, une exceptionnelle relation sino – africaine à tous les niveaux et dans tous les Secteurs d’Activités !

Ainsi, après avoir vaincu, très rapidement, de grands défis internes, la Chine ne tarda pas à enclencher un essor économique exceptionnel, jamais vu et non encore égalé dans l’Histoire de l’Humanité. Dans un monde multipolaire, marqué par le reflux historique des vieilles Puissances européennes, un affaiblissement des Etats – Unis et la naissance de nouveaux Pôles de Développement, singulièrement en Asie – Pacifique, en Amérique Latine et en Afrique, la République Populaire Chine mondialise sa présence et fait de l’Afrique une des places fortes de son redéploiement économique.

C’est pourquoi, dès le début des Années 2000, en moins de 05 ans, le volume du commerce entre la Chine et l’Afrique a connu une hausse extraordinaire de 294% !

A ce jour, le volume des échanges atteint 150 Milliards de Dollars et, pour la 8ème Année consécutive, la Chine est le 1er pays  - partenaire commercial de l’Afrique. Egalement, avec la mobilisation de 67,2 Milliards de Dollars, la Chine est le 1er pays – partenaire Financier de l’Afrique !!

De fait, incontestablement, la Chine fait battre le cœur commercial et économique de l’Afrique !

Les remarquables et décisives avancées de la Coopération sino – africaine, s’expliquent par l’approche chinoise des « Questions africaines ». Car, si l’accès aux ressources et la recherche de Marchés, participent de cette logique, force est de reconnaître que la Chine met l’accent sur le « Potentiel de Développement de l’Afrique », lequel exige, pour son éclosion, l’identification et la réalisation de Projets structurants et piliers du Développement de l’Afrique.

Ainsi, les Infrastructures  et les Secteurs – clés que sont l’Agriculture, l’Education et la Santé, sont, en plus des Industries Extractives, les cibles prioritaires de l’intervention chinoise en ​Afrique. Cela, dans le respect des choix politiques des Peuples et Etats d’Afrique, en dehors de toute forme d’ingérence ou de paternalisme !

Renforcée par le Président XI JINPING, cette lecture chinoise de l’Afrique, acquiert une nouvelle dimension dans le cadre de « LA CEINTURE ET LA ROUTE » qui proposent une approche « WIN/WIN » au nom de la « Communauté de Destin de tous les peuples du monde ».

Cette vision a été déclinée à travers un remarquable Discours du Président XI JINPING au Palais du Peuple, en Décembre 2017. Du reste, notre Parti, l’Alliance Pour la République (APR), a procédé à une profonde analyse de ce très brillant Discours et se réjouit de sa publication dans de nombreux organes chinois.

Il est aujourd’hui admis, que la perspective offerte par la « CEINTURE ET LA ROUTE » au monde, en général, à l’Afrique en particulier, est de loin, beaucoup plus importante que la plupart des Initiatives Internationales sur l’Afrique, comme le « Plan Marshall pour l’Afrique » et les divers « AGENDAS » !

En d’autres termes, le Président XI JINPING, le plus « africain » des Chinois, est celui qui intègre plus que par le passé, l’Afrique dans une trajectoire partagée vers une Communauté de Destin.

C’est cette perception qu’a son frère et ami, Son Excellence Macky SALL, Président de la République du Sénégal, pays par lequel démarre la 1ère visite du Président XI JINPING en Afrique de l’Ouest.

Notre pays, et le Président Macky SALL le soulignera, est un vieil ami de la Chine. Il a été l’un des premiers pays à reconnaître la République Populaire de Chine. Mieux encore, le Président Macky SALL ne cesse de rappeler la qualité, la vitalité, la profondeur et la richesse de la Coopération sino – sénégalaise.

Pour sûr, il le dira avec brio, à son frère XI JINPING.

C’est dire, autrement, que le Président Macky Sall, le Sénégal tout entier et l’Alliance Pour la République, notre Parti, s’honorent de cette visite de Son Excellence XI JINPING, un des plus Grands Hommes d’Etat du 21ème Siècle.

Le peuple sénégalais apprécie hautement la nature, la qualité et les perspectives de la Coopération sino – sénégalaise. Il sait, avec le Président Macky SALL, que les succès engrangés dans ce cadre, tout comme l’avenir qui se dessine, portent l’empreinte indélébile de Son Excellence XI JINPING, porteur d’une Vision qui fera fleurir un merveilleux printemps à la Coopération sino – sénégalaise.

EXCELLENCE XI JINPING,  BIENVENU AU SENEGAL !

                Dakar, le 14 Juillet 2018.

LE DEPARTEMENT VEILLE STRATEGIQUE DU SECRETARIAT EXECUTIF NATIONAL DE L’ALLIANCE POUR LA REPUBLIQUE

 
Mardi 17 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :