UCAD : La vie et l'œuvre du défunt fondateur de Médinatoul Abdou Khadre Dieylani, Cheikh Mouhidine Samba Diallo, revisitées.


"Cheikh Mouhidine, une vie au service de l'Islam", c'est le thème d'une conférence annuelle organisée à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

Le fils aîné du défunt khalife général de Sagne Bambara (département de Kaolack), Cheikh Ibrahima Diallo, qui a animé cette conférence est revenu sur le parcours du guide religieux et les nombreux obstacles qu'il a dû faire face à l'étranger avant de rentrer au bercail.

Cheikh Ibrahima Diallo a rappelé les nombreuses épreuves que son père a surmontées à l'étranger où il a été accusé d'être un mercenaire et traité de façon inhumaine. Non sans oublier son parcours à pied entre l'Algérie et la Libye. Accompagné d'autres personnes, le guide religieux qui était à la quête du savoir, s'était frotté avec la soif, la faim et même la mort, car beaucoup de ses compagnons ont péri lors de ce passage.

De retour au bercail avec plusieurs diplômes dans ses valises, Cheikh Mouhidine Samba Diallo, a vécu sous la direction de son père et fait de l'enseignement coranique et l'agriculture un sacerdoce.

Après le rappel à Dieu de son père, il devint le khalife de Sagne Bambara. De son vivant, il transforme cette cité religieuse et en fait un joyau à travers de nombreuses infrastructures (Établissement scolaire, centre de santé, une aire de repos, une nouvelle cité dénommée Médinatoul Abdoukhadre Dièylani, etc...)

Selon son fils aîné, il a légué à la nouvelle génération la culture du travail pour garder son indépendance en tant qu'être humain et la liberté d'expression...





Vendredi 16 Juillet 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :