Téléphonie : Les associations de consommateurs exigent de la démocratie dans la couverture des réseaux téléphoniques et d'Internet.


Les associations de consommateurs qui prenaient part à la cérémonie de lancement de la stratégie 2021-2023 d'amélioration continue de la couverture et de la qualité des services de communication électronique au Sénégal, ont profité de l'occasion pour souffler quelques doléances à notre rédaction. 

Nos interlocuteurs, à savoir Imam Youssoupha Sarr, président des associations de consommateurs du Sénégal et Aminata Barro présidente de l'association MODIEC, ont tout deux déploré le déséquilibre qui existe dans la couverture des réseaux téléphoniques et d'Internet. 

Le président Sarr prône un équilibre dans la distribution des réseaux téléphoniques sur toute l'étendue du territoire national. Selon lui, "la démocratie ne se limite pas seulement à la politique, et la vraie démocratie, c'est que le Sénégalais vivant à Dakar et celui de Fongolembi soient au même niveau en ce qui concerne l'accès sur le réseau de télécommunications..."

Quant à la présidente de MODIEC, elle déplore la mauvaise qualité des réseaux des opérateurs dans les localités les plus reculées. Elle invite alors les opérateurs de téléphonie mobile à penser à l'investissement pour donner à chaque Sénégalais un total épanouissement...
Vendredi 25 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :