Supposé trafic de passeport impliquant des députés : Me Ousmane Sèye pour une application ferme de la loi.


Pour l'avocat Me Ousmane Sèye, la loi doit s'appliquer dans toute sa rigueur dans cette affaire de supposé  trafic de passeport diplomatique impliquant des députés de la majorité présidentielle.

"Ils doivent tous être poursuivis. Si j'étais à la place du Procureur, je les aurais cités devant le tribunal des flagrant délits. Parce que ce que rapporte la presse c'est des cas de flagrant délit. Comment retrouver des certificats de mariage et des passeports diplomatique sur des personnes n'ayant pas le droit", a déploré Me Ousmane Sèye.

Pour l'avocat, tous ces députés doivent être entendus au fond du dossier, car estime toujours Me Ousmane Sèye, rien n'empêche la police ou la gendarmerie d'entendre ces députés cités. 

"La constitution sur l'immunité parlementaire ne joue pas à tous les coups et en matière de flagrant délit, elle ne joue pas. L'immunité parlementaire n'empêche pas aussi la police d'entendre les suspects. Aujourd'hui rien n'empêche la police ou la gendarmerie d'entendre des députés", précisera la robe noire. 

Concernant les membres du mouvement Y en a Marre placés en mandat de dépôt dans une autre affaire, Me Ousmane Sèye regrette que "les donneurs de leçons d'hier deviennent des coupables aujourd'hui"...
Samedi 18 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :