Sortie maladroite du député Aliou Dembourou Sow : Amadou Bakhaw Diaw rectifie, mais vole au secours du PCD de Ranérou


Le député et Président du Conseil Départemental de Ranérou, Aliou Dembourou Sow, a sorti des propos dangereux sur « la protection » du troisième mandat du Président Macky Sall. Des propos qui ont suscité l’ire de toute la communauté des réseaux sociaux et au-delà. Et son camarade de l’Apr, Amadou Bakhaw Diaw Diawdine du Walo et Responsable politique Apr de Richard Toll de voler à son secours, non sans remettre le député à sa place. « Depuis 2012, vainqueur électoral du grand politique Abdoulaye WADE le Président Macky SALL domine d’une façon absolue tous ses adversaires. Il demeure incontestablement le maitre du jeu sénégalais gardant l’initiative et l’horloge politique. Son « Thiatt », son talon d’Achille demeure les bévues et fautes politiques de certains de ses amis et alliés. « Sopé bou doof, Noon bou nité ko gueune », est-il d’abord d’avis. Il ajoute par la suite que les propos du député Aliou Dembourou Sow tenus devant ses militants à Ranérou doivent être dénoncés par tout citoyen sénégalais républicain au-delà du dérapage verbal, c’est une faute politique impardonnable pour un élu de la nation. « Se déclarant lui-même analphabète, le député Aliou Dembourou Sow fait partie des amis politiques du Président Macky Sall dont les dérapages verbaux nuisent plus qu’ils aident le locataire de l’avenue Roume. Analphabète député et vivant dans le terroir peul le plus autarcique, le plus enclavé Aliou Dembourou Sow pourrait avoir l’excuse de ne pas bien connaitre son pays le Sénégal, ni cerner l’identité de son champion Macky Sall, certes le Président de tous les sénégalais, mais surtout le Sénégalais par excellence, car rien de ce qui est sénégalais ne lui est inconnu. Il ignore que le spectre de la sénégalité du Président Macky Sall est des plus variés des plus larges. Y a-t-il plus Sénégalais que ce fils de foutanké, ayant conservé sa langue maternelle, né, vivant en pays sérère, où il est devenu le maire de la plus grande agglomération Fatick et parlant sans accent la langue wolof, principal idiome véhiculaire du Sénégal, dont l’épouse sérère est la cousine à plaisanterie des diolas? » Selon Diaw toujours, avec cette saillie malheureuse, Aliou Dembourou Sow va donner du grain à moudre à tous les ethnicistes de tout bord de notre pays, qui ne rêvent que de déplacer le débat politique vers des confrontations ethniques. « Le débat sur un troisième mandat est une question juridique et politique nationale qui transcende toutes les ethnies du Sénégal, il n’est pas une question peulh, mandingue ou wolof renseigne t’il. La sortie malheureuse du député Aliou Dembourou Sow enfin, fera-t-il savoir, a permis aux vrais ethnicistes de saisir l’occasion pour lancer des cris hypocrites d’orfraie pour la défense de l’unité et la cohésion nationale. « Que ces oiseaux de mauvaise augure aillent nicher ailleurs, qu’ils sachent que ces propos malheureux ne seront qu’un épiphénomène et n’aura aucun impact sur le vivre ensemble sénégalais. Troisième mandat ou pas sera un débat juridique et politique et non une confrontation ethnique », a-t-il conclu.
Lundi 12 Octobre 2020
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :