Social : L’invite de la Haute autorité du Waqf aux acteurs du monde universitaire, surtout dans le domaine de l’économie et la gestion, de la finance islamique


Social : L’invite de la Haute autorité du Waqf aux acteurs du monde universitaire, surtout dans le domaine de l’économie et la gestion, de la finance islamique
Le Waqf, terme plus connu sous le qualificatif de ‘’Aumône durable’’ est une pratique ancienne dans le monde musulman, qui commence à se faire connaitre, mais de manière timide. Pour le Directeur général de la Haute autorité du Waqf, Racine Ba, cet aumône durable ‘’apparaît comme une notion nouvelle dans nos pays alors que sa finalité est de trouver des ressources stables et durables pour lutter contre la pauvreté et réduire les inégalités sociales’’. Une précision qu’il a faite, ce mercredi 11 mai 2022, au cours de la cérémonie d’ouverture du Colloque scientifique sur le Waqf qui baissera ses rideaux ce jeudi. 
 
 
Cette rencontre de deux jours, a servi de cadre pour ladite autorité d’inviter les chercheurs et les universitaires à apporter leur pierre à l’édifice pour une meilleure vulgarisation du Waqf. Une invitation adressée exclusivement à ‘’tous les acteurs du monde universitaire, notamment les professeurs, enseignants chercheurs, doctorants et étudiants chercheurs surtout dans le domaine de l’économie et la gestion, de la finance islamique, du droit et de l’islamologie’’. Ce, afin qu’ils soient ‘’les relais de la Haute autorité du Waqf pour une vulgarisation massive du Waqf dans le monde universitaire et à travers tout le Sénégal’’. 
 
 
Accords de la Bid de financer la construction de l’immeuble Waqf des Daara
 
 
La conviction du Dg de la Haw est que le Waqf est ‘’un levier innovant et puissant de la finance sociale islamique qui a fait ses preuves dans le monde arabo-musulman et qui compte apporter une contribution importante dans la lutte contre l’exclusion économique et les inégalités sociales, dans la croissance inclusive et le développement durable. Il constitue, également, selon lui ‘’un intérêt certain pour le monde universitaire dans la mesure où de nombreuses universités ont été créées et financées via l’instrument Waqf. En guise d’exemples d’universités publiques subventionnées par le Waqf, on peut citer : l'Université Al Quaraouiyine au Maroc, l’Université Ez-Zitouna en Tunisie, l'Université al-Azhar et l'Université du Caire en Égypte, Sebanci University et Mehmet Waqf University en Turquie. Également en Malaisie, 9 universités ont lancé un fonds Waqf afin d’alléger la subvention de l’État à leur égard’’, a rappelé Racine Ba, à cette occasion.                                                
                                                                         Face aux parties prenantes de cette rencontre, il est rappelé l’importance du Waqf au profit de la société sénégalaise. Cette société, pour qui la solidarité et le partage sont des valeurs fondamentales, est ‘’très sensible à la question de la prise en charge des personnes vulnérables’’, a indiqué M. Ba. Pour lui, d’ailleurs, le Waqf en tant que segment de la finance sociale islamique, pourrait constituer un centre d’intérêt pour les enseignements et la recherche scientifique. C’est selon lui, tout l’intérêt de la Haw ‘’de contribuer au renforcement des capacités des universitaires en matière de Waqf afin de leur permettre de s’approprier cet instrument économique et jouer pleinement leur rôle pour le développement du Waqf au Sénégal’’.
 
 
La Banque Islamique de Développement (Bid) qui accompagne la vulgarisation du Waqf au Sénégal, dira-t-il pour conclure, a signé des accords de financement pour la construction de l’immeuble Waqf des Daara.

     
Mercredi 11 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :