Situation politique nationale : « Il nous faut réfléchir à une nouvelle constitution (…) Celle que nous prônons doit être faite par les sénégalais » (Mamadou Diop Decroix).


En conférence de presse avec ses alliés de la coalition And-Jëf / Jëfeul Senegal / Nasru, ce 22 mai, le député Mamadou Diop Decroix a insisté sur l’urgence de revoir la constitution sénégalaise qui, selon lui, mérite d’être réécrite pour équilibrer les pouvoirs du Chef de l’État, mais mieux pour garantir un meilleur avenir pour le Sénégal.

« Il nous faut réfléchir à une nouvelle constitution. Les textes que nous avons nous viennent du Général De Gaulle, il n’était pas là pour le peuple sénégalais. La nouvelle constitution que nous prônons doit être faite par les sénégalais », a-t-il expliqué à l’occasion de sa sortie sur le processus électoral lié aux élections législatives. 

Pour le secrétaire général de And-Jëf/Pads qui renseignait sur le rejet de la liste de sa coalition pour divers motifs, il est plus que jamais urgent que l’opposition se réunisse autour d’une même formation politique pour parer à l’après législatives.

« Le Sénégal a maintenant compris comment sanctionner, il doit dès lors apprendre comment élire », a expliqué Mamadou Diop Decroix.

Sur les contentieux liés au rejet de certaines listes dans le processus électoral, il invitera à des concertations pour trouver un consensus pour des élections libres et transparentes.
Dimanche 22 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :