Sitor Ndour sur la réhabilitation des arbitres : « J’ai reçu l’appel du ministre (…) On n’a pas demandé la grâce (…) aider le président du CNG dans ses tâches »

L’arbitre international de lutte, Sitor Ndour, s’est prononcé suite à l’annonce de la réhabilitation des arbitres qui avaient été temporairement suspendus et ou radiés à vie comme ce fut le cas pour lui. Confirmant officiellement la décision qui avait été prise ce samedi à l’issue de la réunion du comité directeur du CNG de lutte. L’ensemble des acteurs de la lutte qui étaient sous le coup de sanctions sont désormais graciés, avait annoncé le nouveau président du Cng Bira Sène, en présence des présidents des comités régionaux de gestion de la lutte.


Le « sifflet » de confier à la rédaction de Dakaractu, d’avoir été personnellement contacté par le ministre des sports, Matar Ba. « J’ai reçu l’appel du ministre ce dimanche matin, pour nous confirmer que les sanctions ont été levées. Les compteurs ont été remis à zéro parce que les sanctions ne concernaient pas uniquement les arbitres. Il y avait aussi des lutteurs qui étaient sous le coup de sanctions. » Un ouf de soulagement pour ces arbitres bannis du monde de la lutte sénégalaise depuis mars 2020 des suites d’un mouvement d’humeur qui n’avait pas plu au Cng.

Un peu plus de huit mois plus tard, Sitor Ndour qui s’exprimait au nom et pour le compte de ses collègues arbitres, de formuler ces propos : « J’en profite pour rendre grâce à Dieu, et remercier tous les arbitres du Sénégal. Certes ce n’était pas tous les arbitres du Sénégal qui étaient sous la menace d’une sanction, mais ils avaient dès le début affiché leur soutien en se ralliant spontanément à notre cause. C’est le lieu de remercier le ministre des sports pour avoir réussi à réunir et à réconcilier sa famille. » Un acte qui contribue un peu plus à rassembler la famille de la lutte un peu dispersée depuis quelque temps. Conformément donc aux directives du ministre des sports qui en fait un point essentiel dans l’optique de la relance de la discipline.

Un nouvel acte fort ainsi posé par le nouveau patron de la lutte sénégalaise, Bira Sène qui, après avoir drastiquement baissé les prix des licences des promoteurs et des lutteurs, met un terme à cette affaire épineuse. « Il faut aussi remercier l’actuel président du Cng (Bira Sène), il a pu recevoir notre recours. C’est important de rappeler qu’on avait déposé un recours pour retrouver nos droits. On n’a pas demandé la grâce. Donc le ministre a pu réunir sa famille au bon moment. Toutes les composantes de la lutte se sont réunies, donc nous ne pouvions pas rester en rade », soulignera Sitor Ndour.

Si les revendications et autres doléances restent encore d’actualité, pour Sitor, l’heure est à l’union autour de l’essentiel. « On va se rapprocher, aider le président du Cng dans ses tâches. Lors de notre échange téléphonique, le ministre m’a signifié que le Cng allait nous appeler pour discuter dans le cadre d’une réunion. Donc on attend de voir si cela se fera à la prochaine réunion du Cng ou bien s’il y aura un bureau spécial qui va nous recevoir.» Une rencontre fortement attendue par les concernés qui feront face à la nouvelle équipe dirigeante installée suite au départ du président du Cng sortant, Alioune Sarr.

Enfin, il remerciera : « L’association des amateurs de lutte simple (Amalda) nous a énormément soutenus, ils ont été parmi les premiers à prendre notre affaire à bras le corps. Ils ont été les premiers à soulever les problèmes liés à l’arbitrage dans le secteur de la lutte sénégalaise… De même que certaines bonnes volontés comme Moustapha Guèye, Bécaye Mbaye, Yékini, voire Kéba Kanté. Tous nous ont prodigué de précieux conseils. »  Tout est bien qui finit bien ! 
Dimanche 22 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :