Sangalkam/Nouveau découpage administratif : Les dignitaires « Lébou » appellent à l’apaisement et bénissent et le projet.


La commune de Sangalkam qui s’agrandit avec le nouveau découpage administratif, est accueillie à bras ouverts par les dignitaires Lébou de cette localité. En conférence de presse ce dimanche 6 juin, ils ont salué cette l'initiative du chef de l’État qui n’a fait que rendre à César ce qui appartient à César, selon eux, faisant allusion à ce qui c’était passé en 2011. 

« Cette rencontre est le reflet de la satisfaction que nous éprouvons suite à la signature du décret concernant le nouveau découpage administratif de la commune de Sangalkam qui s'élargit. Ce décret corrige une injustice et incohérence territoriale qui dure depuis bientôt 10 ans. En effet, notre zone a toujours été une zone de conflit politique. Nous souhaitons maintenant que le vent de l’apaisement souffle enfin dans notre localité …. », a déclaré le grand Lamane Salif Ndiongue qui a parlé en leur nom. 

Pour rappel, en 2009, Oumar Guèye, l’actuel ministre et ancien président du Conseil rural de Sangalkam, qui était dans l’opposition, remporte les élections et redevient président du Conseil rural. En 2011, l’ancien président Abdoulaye Wade a  procédé cette fois-ci à un découpage qui va créer la communauté rurale de Bambilor, laissant à celle de Sangalkam trois (3) villages seulement sur les 33 que sont Sangalkam, Ndiakhirate et Noflaye qui couvraient moins de 2 km² sur les 195 qu’elle comptait. Les populations, dans leur grande majorité, s'étaient opposées à ce découpage et c’est dans ce combat  que le jeune Malick Ba trouvera la mort au mois de mai.         
Dimanche 6 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :