Saccage de stations-service de TOTAL/Sénégal : le BEN du syndicat des Travailleurs du Pétrole et Gaz du Sénégal condamne fermement ces actes de destruction d’outils de travail, qui mettent en péril les emplois de braves travailleurs


Le Bureau Exécutif National du Syndicat National des Travailleurs du Pétrole et Gaz du Sénégal affilié à la CNTS/FC, sur les attaques et saccages de stations-services TOTAL/Sénégal à Dakar et à Bignona, au cours des manifestations citées, attire l’attention du peuple sénégalais sur les conséquences que pourraient induire de tels agissements, et édifier l’opinion nationale, et les manifestants sensés l’ignorer, la place de TOTAL/Sénégal dans notre économie.
« En effet, la société TOTAL/Sénégal ne compte pas moins de 800 emplois permanents dans ses différentes unités de production, en plus des 1600 salariés de ses stations-services à travers le territoire national. À ces emplois directs, s’ajoutent des milliers d’autres indirects constitués de fournisseurs, de transporteurs d’hydrocarbures, et autres prestataires.
En outre, 30% du capital de TOTAL/Sénégal, sont détenus par des citoyens sénégalais, et que la quasi-totalité du personnel est sénégalaise, notamment le comité de direction dont le Directeur Général sénégalais, tout comme les membres du conseil d’administration » a rappelé le Ben.  Aussi condamne t'il ces attaques, destructrices et injustifiées, perpétrées sur des stations-services de Total – Sénégal, qui mettent en péril la sécurité des populations et des biens, détruisent l’outil de travail, gagne-pain de milliers de travailleurs. 
« Les stations-service, dépôts de stockage ou de distribution d’hydrocarbures, de même que la raffinerie, sont des sociétés de droits sénégalais pourvoyeuses de milliers d’emplois directs et indirects. 
Détruire une station-service, c’est priver des familles de sénégalais de leurs ressources vitales, dans un pays en transformation où tout est à construire, rien n’est à détruire », lit on dans la note.         
Le BEN, réaffirme sa ferme conviction, que tout soutien de quelque leader qu’il soit, de quelque bord où il se situe et de quelque idéologie dont il se réclame, ne peut justifier ces attaques qui privent des milliers de paisibles citoyens, mères et de pères de familles de leur gagne-pain. Et que le droit de manifester ses ressentiments ne prime pas sur le droit au travail.
À cet égard, le BEN condamne fermement ces actes de destruction d’outils de travail, qui mettent en péril les emplois de braves travailleurs qui contribuent substantiellement à leur niveau à l’émergence de leur pays.
 
Le BEN salue la solidarité agissante de la Cnts /FORCES DU CHANGEMENT, avec les travailleurs de Total/Sénégal mobilisés dans le Syndicat National à l’endroit des Travailleurs du Pétrole et du Gaz du Sénégal.
Le BEN, réitère sa pleine solidarité à l’ensemble des travailleurs du secteur du pétrole et du gaz, du sous-secteur des transports d’hydrocarbures et exprime son soutien et sa solidarité aux travailleurs de TOTAL/ Sénégal impactés, au Conseil d’administration et au Comité de direction.
Dimanche 14 Février 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :