SERIGNE CHEIKH KHADY MBACKÉ - ' Un homme qui a bâti une cité et construit des hommes de valeur '


SERIGNE CHEIKH KHADY MBACKÉ - ' Un homme qui a bâti une cité et construit des hommes de valeur '

À l'occasion de l'an 2 de sa disparition célébrée ce samedi, Serigne Cheikh Khady Mbacké continue de bénéficier des populations de Darou Moukhty le même amour et le même attachement. Ses proches se rappellent de lui comme s'il était encore parmi eux.  Certains d'entre eux considèrent d'ailleurs, qu'il est toujours à ses côtés. Serigne Abdoulaye Seck confie à Dakaractu. '' Le jour où son fils Serigne Abdou m'a appelé pour me mettre au parfum du rappel du Saint homme à Dieu, je n'ai pas pleuré parce que je le sentais encore devant moi. ''


Fils de Mame Thierno Birahim Mbacké, Serigne Cheikh Khady a vécu 93 ans au service de Darou. Khalife, l'homme s'est investi à construire Darou et à former de bons musulmans. ''  Il a modernisé la cité de Borom Darou en dépensant plus de 2 milliards en opérant des réfections, en construisant des forages, en mettant en place une morgue, en achevant la grande mosquée, en édifiant deux résidences que sont Beyti et Makaama en plus de Daaray Kaamil. Il a aussi beaucoup fait pour Khabane, Madina, Niary Daqqar où il a érigé des mosquées ''. Serigne Abdoulaye Seck qu'il a baptisé '' Mouride Sadeekh '', de poursuivre : " Serigne Cheikh Khady a surtout construit des hommes de valeur, de bons musulmans. Il nous a inculqué le culte du travail et nous a montré comment suivre Serigne Touba et adorer Dieu. Voilà un milliardaire qui a vécu, son existence durant, dans une case.  Il entretenait des relations exceptionnelles avec Serigne Saliou Mbacké. Les deux hommes étaient inséparables. Il avaient le même attachement avec Serigne Modou Aminata Fall. J'ai fait partie d'une délégation envoyée par Serigne Cheikh Khady. De notre arrivée à notre départ, le chef religieux a choisi de s'asseoir par terre.
Mon père Baye Mor Arame Seck fut l'un de ses disciples les plus proches. Il venait fréquemment lui rendre visite à Médina Asta. En son temps, il était appelé Serigne Cheikh Khabane. Personnellement, j'ai fait partie de ceux qui ont construit Keur Boroom Darou et la grande mosquée. En le côtoyant, j'ai compris que seul l'islam l'intéressait. ''
Serigne Abdoulaye Seck de se rappeller le 5 janvier 2017, jour de la disparition de Serigne Cheikh Khady. '' C'est son fils qui m'a appelé et j'ai été informé par Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khoudoss. Tout le monde s'attendait à ce que je pleure. Ils ont eu la surprise de leur vie. Serigne Cheikh m'avait préparé à son rappel à Dieu et il m'avait demandé de ne verser aucune larme.  Son message était clair et il l'avait délivré à l'occasion de la disparition de Serigne Saliou Mbacké... ''



 
Vendredi 5 Janvier 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :