SÉNÉGAL : La déclaration du ministre de la Santé et de l’Action Sociale après 2 mois de lutte contre le COVID-19.


Mesdames, Messieurs

Au lendemain du 1er mai, Fête du Travail, mes premiers mots vont aux travailleurs de la santé et de l’action sociale, qui occupent la première ligne dans la lutte contre le nouveau coronavirus.

Les personnels de santé et de l’action sociale, toutes professions confondues, partout sur le territoire, dans le public comme dans le privé, sont mobilisés et déterminés à freiner la propagation du virus.

Je voudrais saluer leur professionnalisme et leur courage. Les autres acteurs impliqués dans la riposte méritent cet hommage.

Je les exhorte à maintenir haut le niveau d’engagement et de détermination dont ils font montre depuis le début. J’ai constamment une pensée pour nos compatriotes décédés du covid-19. Je présente à leurs familles et à leurs proches mes sincères condoléances.

Ce matin, nous tenons le deuxième point mensuel, pour vous informer de l’évolution de la maladie à coronavirus, partager avec vous les indicateurs essentiels et quelques analyses tirées de cette crise sanitaire à laquelle nous faisons face dans notre pays depuis le 02 mars 2020.

Le constat majeur est que l’épidémie ne faiblit pas. En effet, ces trente derniers jours, le nombre de cas positifs de covid-19 a plus que quintuplé, passant de 190 cas à 1024 entre le 02 avril et aujourd’hui, avec une augmentation des cas dits communautaires.

Les mesures et les stratégies de riposte jusque là mises en œuvre par le Gouvernement ont permis de garder la situation sous contrôle. Néanmoins, la progression de la maladie, qui touche désormais 11 régions sur 14, indique clairement qu’il faut engagement plus marqué, en particulier des communautés.

Seul une application rigoureuse des mesures, tirée d’une grande discipline individuelle collective, peut nous permettre de vaincre le coronavirus et de mettre fin à ses ravages sur notre société.

Pour sa part, le Ministère de la Santé et de l’Action sociale adapte nécessairement la stratégie de riposte à l’évolution de l’épidémie, conformément aux orientations de Monsieur le Président de la République. C’est pourquoi, nous avons fortement augmenté le nombre de tests de diagnostic, renforcé nos capacités d’alerte, de détection, d’isolement mais aussi de traitement.

Je voudrais remercier et encourager les membres du Comité national de Gestion des Epidémies et du Groupe opérationnel à qui je demande d’intégrer dans leur stratégie la prise en charge extra hospitalière des cas asymptomatiques. La dynamique multisectorielle et multi acteurs est un atout majeur que nous devons préserver et consolider.
Elle a permis une collaboration remarquable entre les différents acteurs de l’Etat, des collectivités territoriales, de la société civile et du secteur privé.

Je voudrais pour clore, remercier Son Excellence Monsieur le Présidence de la République pour son soutien constant, mais aussi l’ensemble des composantes de la société sénégalaise ainsi que les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement.

J’invite les sénégalais et les sénégalaises, mais aussi les étrangers qui vivent parmi nous à plus de vigilance et au respect scrupuleux des prescriptions données par le Ministère de la Santé et de l’Action sociale.

Mesdames, messieurs ;

Mes collaborateurs : le Professeur Moussa Seydi, le Pr Mamadou Diarra BEYE, le Docteur Amadou Alpha Sall et le Docteur Abdoulaye Bousso se succèderont à cette tribune pour échanger avec vous sur les questions majeures relatives à l’épidémie à coronavirus.
Samedi 2 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :