Rufisque / Suppression de la ville : « Je suis en phase … Il faut aborder le débat avec sérénité et sans passion… La ville bloque les communes »  (Souleymane Ndoye, Président du Conseil Départemental)  


L'entrée en vigueur de la politique de régionalisation en janvier 1996 s'est traduite, dans la région de Dakar, par un nouveau découpage des collectivités locales, qui a vu la création des villes de Pikine, Guédiawaye et Rufisque, et de 43 communes d'arrondissement.

Le département de Rufisque comprend deux arrondissements regroupant les communes suivantes : l'arrondissement de Rufisque, qui comprend une seule ville, l'ancienne commune de Rufisque avec ses 3 communes d’arrondissement (la commune de Rufisque Est , la commune de Rufisque Nord, la commune de Rufisque Ouest) , érigées en communes depuis 2014.

Selon le président du Conseil départemental de Rufisque, la suppression de la vieille ville historique n'est pas d’actualité. « La ville a été créée le 30 juin 2014 au lendemain des élections municipales du 29 juin de cette même année. C’est le paradoxe de ce débat. La ville ne peut être instituée selon l’article 167 du Code Général des Collectivités territoriales que par décret du président de la République. C’est lui qui l’instaure par décret. Il peut aussi bien démettre ces villes. Le débat ne se pose pas alors », dira Souleymane Ndoye. 

Le débat se pose plutôt sur la capacité de gestion et la bonne gouvernance des communes de plein exercice proches des populations, qui ont des prérogatives et des missions bien définies. Ces communes qui disposent de territoires bien définis auront désormais la latitude de disposer de ressources nécessaires, selon toujours le président du Conseil départemental de Rufisque.

Quant à la suggestion du député Seydou Diouf qui est favorable au maintien de la Ville de Rufisque, mais prône la suppression des trois communes de Rufisque et le renforcement de la Ville, Souleymane Ndoye n’est pas du tout favorable à cette suggestion, qu’il juge trop rétrograde, « car ce serait comme retourner 24 ans en arrière… » C’était lors d’un entretien accordé à la presse…       
Mercredi 6 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :