Rufisque / Industries extractives : Les Membres des comités de citoyens locaux en conclave pour s’impliquer dans le processus budgétaire.


Les rendements extrêmement élevés des sociétés extractives de l’Industrie ces dernières années font passer sous silence diverses questions d’ordre environnemental ayant trait aux droits humains, aux plaintes des populations et bien d’autres. 

Du moins, c’est l’avis de Fadel Wade, un des séminaristes qui prennent part au séminaire organisé par l’ONG 3D et qui a pour thème : « Des comités de citoyens engagés pour une transparence dans le secteur extractif ». Les comités locaux des communes de Yène, Sendou, Bargny et de la ville de Rufisque se réunissent ainsi pour se pencher sur ces questions. « Ce sont des mécaniques qui ont été mises en place pour protéger les populations car elles ne sont pas au fait de ces mécanismes. L'ONG 3D dans sa logique de bâtir des communautés prospères, a voulu les impliquer dans ce processus budgétaire…. » , a fait savoir Albert Kaly, le chargé de programme à Enda 3.

C’est dans ce cadre que le programme vient, entre autres missions, mettre en avant la protection sociale dans les communautés affectées par l’exploitation des ressources extractives. D’où le sens de ces ateliers communautaires sur ces questions qui vont permettre aux citoyens de porter les plaidoyers auprès des autorités compétentes.

L’objectif de ces rencontres est d'orienter les membres des comités citoyens locaux sur les droits humains dans le contexte du secteur minier et renforcer les connaissances des populations sur leurs droits et sur les mécanismes existants pour sauvegarder leur environnement... 
Vendredi 17 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :