Révélation du Grand Serigne Abdoulaye Matar Diop : « lorsque j'étais le directeur général de la SONEES, on m'a proposé plus de 30 à 40 Parcelles pour lotisser la Zone de Captage... »

Pour le Grand Serigne Abdoulaye Matar Diop, la responsabilité est partagée en ce qui concerne les inondations à Dakar. Pour lui, il y a des zones non aedificandi, où il est formellement interdit d'habiter, mais les populations ne le respectent pas.
L'ancien directeur général de la SONEES en veut comme preuve, le quartier de la zone de Captage. Selon lui, cet espace était réservé au captage des eaux pluviales, mais regrette t-il, cette zone est devenue un lieu d'habitations.
Abdoulaye Matar Diop de révéler qu'il a toujours refusé le lotissement de cette zone stratégique pour l'évacuation des eaux pluviales à Dakar.
« Lorsque j'étais directeur général de la SONEES, l'amicale des cadres de la SONEES et des inspecteurs des impôts et domaines est venue me voir pour me demander de lotisser la Zone de Captage pour en faire des habitations pour les cadres et j'ai refusé catégoriquement en leur faisant savoir que c'est une zone de Captage des eaux pluviales », révèle le Grand Serigne Abdoulaye Matar Diop, qui insiste toujours, « C'est extrêmement grave (...), on m'a proposé plus de 30 à 40 Parcelles et j'ai refusé. C'est après que j’ai quitté la direction qu'ils ont loti cette zone. Et tous ces gens qui l'ont fait sont en vie. Ils me connaissent je les connais tous », précise le cinquième vice-président de l'assemblée nationale, qui réclame une enquête et un audit de la gestion des inondations...



Mardi 15 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :