Programme 100.000 logements : La Safru-S.A lance son avant projet sommaire.


La société d’aménagement foncier et de rénovation urbaine Safru S.A a procédé ce 26 Octobre au lancement de son avant projet sommaire des études d’exécution de la phase prioritaire du pôle urbain de Daga-Kholpa. 

La cérémonie présidée par le secrétaire d'État auprès du ministre de l’urbanisme, du logement et de l’hygiène publique, Victorine Ndèye entre dans le cadre de la mise en œuvre du programme des 100.000 logements joint au programme Zéro bidonvilles. 

 

Ledit projet vient débuter le processus de la confection d’un dossier d’appel d’offres (DAO) pour la sélection d’entreprises devant réaliser les travaux d’aménagement et d’équipement de la zone prioritaire du pôle urbain de Daga-Kholpa qui constitue la zone pilote du programme de 100.000 logements. Dans cette perspective, le pôle urbain stratégique de par sa position géographique dans le triangle Dakar - Thiès - Mbour, à proximité de l’Aéroport International Blaise Diagne AIBD, du futur port de Ndayane et de la nouvelle ville de Diamniadio, devrait permettre selon le directeur Général de la Safru SA, Meïssa Mahécor Diouf de résorber le déficit en production de logements et proposer par la même occasion un habitat décent, équitable, durable et résilient pour toutes les couches de la population.

 

Le périmètre de Daga Kholpa, situé dans les communes de Diass et Yène abrite 60% du projet des 100.000 logements. Ainsi, l’opération d’aménagement de la phase prioritaire de 390 hectares à Daga Kholpa verra se développer le premier noyau de ville mixte entre 2022 et 2025. Elle permettra de rendre attractif le pôle en plus de lui donner une plus-value foncière. « Le nouveau site accueillera 3.000 à 8.000 logements » confiera El Hadj Malick Fall, administrateur général de Mintech lors de son entrevue avec Dakaractu.

 

« 37 milliards pour aménager les deux unités de voisinage »

 

Il est abordé lors de cet atelier les avantages du sous-projet « aménagement urbain du pôle de Daga Kholpa ».
« Ledit sous - projet vise la réalisation préalable de grandes trames d’accueil, prenant en compte les terrassements généraux, la voirie (primaire, secondaire et tertiaire), les réseaux divers tels que le drainage des eaux pluviales, l’évacuation des eaux usées, l’adduction d’eau potable, le transport de l’électricité et un accès équitable tenant compte des préoccupations des populations vivant dans les villages situés au cœur du projet », a déclaré le secrétaire d’État auprès du ministère de l’urbanisme, du logement et de l’hygiène publique, Victorine Ndèye.

 

Dans cette même lancée El Hadj Malick Fall déclare : « Notre préoccupation majeure est de régler la problématique des inondations. » C’est dire que les 37 milliards dégagés dans le cadre d’une réussite garantie du projet arrive à point nommé et permettra d’anticiper sur les problèmes liés aux inondations.

 

C’est le lieu pour Victorine Ndèye de rassurer quant à la livraison des 100.000 logements en temps attendu : « il n’y a pas de raison que nous n’atteignons pas nos objectifs, nous sommes dans le tempo », dira-t-elle pour finir.

Mardi 26 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :