Prise en charge des femmes porteuses de fistules obstétricales au Sénégal : le MSAS annonce la couverture sanitaire universelle à partir de 2023


C’est une équipe constituée d’experts urologues de l’hôpital Général Idrissa Pouye de Grand Yoff, des Universités de Ziguinchor et   de Saint-Louis, de gynécologues de l’Université de Dakar, et de renommée internationale qui séjourne actuellement à Ziguinchor pour une prise en charge des patientes porteuses de fistules obstétricales.

La fistule obstétricale constitue un véritable drame social dans nos sociétés. Les régions les plus touchées sont celles de Kédougou, Tambacounda, Kolda, Sédhiou, Matam et Ziguinchor.

Le Sénégal s’est fixé comme objectif d’éliminer la fistule obstétricale en 2030.

Ainsi, dans le cadre de cette prise en charge clinique et psychosociale adéquate des femmes porteuses de fistules obstétricales, composante essentielle de la stratégie nationale d’élimination des fistules obstétricales, le Ministère de la Santé et de l’Action sociale, en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers (UNFPA et Tostan) ,  organise depuis le lundi 26 décembre 2022, un camp de chirurgie gratuite réparatrice des femmes porteuses de fistules obstétricales des régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor couplé à un coaching sur site des prestataires.

Sous le lead et la coordination du Dr Amadou Doucouré, Directeur de la Santé de la Mère et de l’Enfant qui s’est déplacé dans le Sud pour la supervision du camp, plusieurs femmes ont déjà été traitées.

À J3 du camp, 44 patientes ont été consultées, 20 opérées. Pour l’heure, l’identification et le dépistage des cas se poursuivent conformément au programme d’activités conçu par le Ministère de la Santé et de l’Action sociale.

Rappeler que le diagnostic, le transport, l’hébergement, la restauration, l’intervention chirurgicale, les médicaments et l’hospitalisation sont gratuits.

En marge du camp, dans le souci de pérenniser ces actions, les équipes de chirurgie de l’hôpital de Kolda et de Sédhiou sont présentes à Ziguinchor pour être renforcées sur la prise en charge chirurgicale des fistules, afin de les rendre autonomes.
Auparavant, une activité du genre s’est déroulée entre le 02 et le 06 décembre 2022 à l’hôpital régional de Tambacounda et qui a permis d’opérer gratuitement 17 femmes porteuses de fistules et provenant de Tambacounda (7), Dakar (3), Kédougou (3), Kaffrine (2), Kolda (1) et du Mali (1).

Il est important de noter dans les perspectives, le basculement en 2023 vers la prise en charge gratuite en routine des cas de fistules avec la dotation d’une ligne budgétaire dédiée par l’État du Sénégal, une première au Sénégal.

Le Ministère est dans la dynamique de réouvrir des blocs opératoires des centres de santé des régions pour une prise en charge précoce et correcte des accouchements dystociques prolongés et principales causes de fistules obstétricales, de renforcer en personnels qualifiés et  en spécialistes  les nouveaux établissements publics de santé de Kédougou et Sédhiou mais également d’intensifier des activités de sensibilisation et de recherche active des cas avec les Organisations communautaires de base, les relais.
Le Ministère de la Santé au-delà de ses perspectives, espère qu’au sortir de ce programme qui propose bon nombre d’avantages, que les fistules obstétricales ne seront plus un problème de santé publique et encore moins un drame social...
 
 
Vendredi 30 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :