Présence de Wagner au Mali / General Stephen J. Townsend révèle : « La junte donne à la milice russe plus de 6 milliards par an »


Lors de son second face à face virtuel avec la presse internationale, le Général Stephen J. Townsend, chef du Commandement des États-Unis pour l’Afrique de l’armée de terre des États-Unis, est revenu sur Wagner, la société privée de sécurité russe "présente" au Mali. Selon le général, partout où Wagner est passée, c’est la « catastrophe ». C’est pourquoi il prévient la junte de Bamako.

« Nous avons tous remarqué que la junte militaire a emmené des mercenaires dans le pays. Il continue de le nier publiquement mais les renseignements sont assez clairs. C’est plusieurs centaines de milices wagner qui sont sur place. C’est un groupe paramilitaire. J’ai vu ces acteurs en Syrie, en Lybie, au Soudan, en République Centrafricaine, au Mozambique. Cette milice ne laisse jamais une situation dans un meilleur état. Au contraire, ce sont des groupes qui exploitent le pays. C’est une présence néfaste. Je ne crois pas que cela soit bénéfique pour la sécurité du Mali sur le long terme. Je les ai vu ailleurs. Sa présence est  néfaste pour le pays... Wagner ce n’est pas une force organisée mais plutôt des mercenaires qui sont là pour leurs intérêts. Ils sont là pour poursuivre leur intérêts personnels », fait-il savoir.

Le Général a révélé le montant que la junte malienne donne annuellement à Wagner. Et ce qui l’intrigue, c’est la provenance de la somme qu’il assimile à un échange avec des ressources minières. « C’est ce qui peut expliquer ces 10 millions de dollars que le Mali paie à Wagner chaque mois, sinon je ne sais pas où le gouvernement malien trouverait cet argent. À vrai dire,  il y a un échange qui se fait avec des ressources naturelles telles que l’or ou d’autres pierres précieuses. Cette milice ne suit aucune règle et n’est redevable à aucun gouvernement, il ne suit pas les règles des conflits. Ce sont des groupes armés qui ont créé leurs propres règles. Je les ai vus opérer en Syrie, personnellement en Lybie et dans d’autres pays en Afrique. Je peux vous dire qu’ils vont causer plus de tort qu’autre chose », conclut le général...
Jeudi 3 Février 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :