Nouvelles mesures de sécurité routière/ Mansour Faye avertit : « Il n’y aura aucune concession… »


L’accident mortel qui a ôté la vie à 40 personnes ce dimanche aura été le déclic pour formuler un chapelet de mesures pour faire face aux accidents de la route. 

Le ministre du transport terrestre, des infrastructures et du désenclavement s’est longuement exprimé sur les mesures qui ont été adoptées hier, à l’issue du conseil interministériel présidé par le premier ministre, Amadou Ba. Les acteurs du secteur du transport, qui étaient tous conviés à cette rencontre attendent l’application de ces mesures que le chef du gouvernement lui-même, a énumérées.

L’État prendra les dispositions nécessaires pour l’application de toutes les mesures déjà retenues. C’est du moins l’avis du ministre Mansour Faye invité du journal du soir sur la Rts. Sur les mesures prises, les 7 seront appliquées dans les 72h, 4 dans 15 jours, une dans 3 mois et une dizaine qui seront appliquées dans le court terme ou dans l’immédiat. C’est un changement de paradigme important d’après le ministre des transports qui va apporter un changement significatif dans le secteur. Concrètement sur la mesure concernant le secteur pneumatique, le ministre rassure les acteurs qu’un accompagnement sera fait par l’État du Sénégal pour les appuyer. L’interdiction des pneus d’occasion aura une conséquence économique certes, mais les dispositions seront prises pour l’accompagnement des acteurs dans cette partie du secteur du transport.
 
L’interdiction des véhicules de transport public de voyageurs de 23h à 5h est aussi une mesure prioritaire selon le ministre Mansour Faye. Cette mesure est en parfaite conformité avec les statistiques qui montrent que la plupart des accidents de la routes se déroulent entre 23h et 3h du matin. « Les forces de sécurité seront mises en œuvre pour le respect strict de cette mesure. Il y’a également les heures d’ouverture et de fermeture des gares routières ainsi que la réalisation des aires de repos », assure le ministre des transports, des infrastructures et du désenclavement.

En effet, le ministre rappelle que 92% des accidents de la route sont dus au facteur humain. D’ailleurs, dira-t-il, dans le cadre de la nouvelle loi, il est question de chauffeur professionnel. Il faut parallèlement, le respect des critères, notamment la formation et le suivi régulier pour permettre à ces chauffeurs d'avoir un comportement professionnel.
Les mesures sur les gares routières privées seront appliquées de même que celles sur les surcharges et l’élimination totale des porte-bagages.

« Nous allons vers une dynamique pour faire respecter l’ordre à tous les usagers de la route. Il n’y aura aucune concession. Toutefois, il y aura bien une large implication de tous les acteurs. Mais le respect strict des mesures prises est non-négociable »,  avertit le ministre Mansour Faye... 
 
 
Mardi 10 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :