Mise en œuvre de la Phase 2 du PASE/SENELEC : « Toutes les normes sécuritaires et environnementales sont respectées » (Experts de la mission de supervisions)

Avec la mise en œuvre de certains projets de grande envergure, il n’est pas toujours évident de veiller scrupuleusement au respect des normes environnementales. Mais avec la réalisation des travaux du Projet d’Appui au Secteur de l’électricité, toutes les normes de sécurité, environnementales et sociales ont été bien respectées. C’est du moins l’avis des experts qui conduit de la mission de supervision de ce programme dans le Sud du pays.


Chris Trimble (Banque mondiale : « Toutes les normes environnementales ont été respectées »

Le constat est fait par le représentant de la Banque mondiale à Dakar. Chris Trimble qui conduit une mission de supervision des travaux du PASE dans le Sud du pays du 21 au 25 Février 2022, s’est vivement félicité de l’impact environnemental du projet. « Nous constatons que toutes les normes environnementales ont été respectées, car la Senelec met en œuvre un plan d’action pour la bonne gestion environnementale et sociale du projet et cela est un élément important pour la Banque mondiale. Il y aussi les aspects de compensation de reboisement qui seront effectués par les eaux et forêts. 
 
L’autre aspect très important que nous prenons bien en compte dans ce projet, c’est la sécurité. C’est assez strict et il y a déjà les bureaux de contrôle qui suivent les travaux et là bien évidemment toutes les normes sont respectées », s’est réjoui le représentant de la Banque mondiale.  

Coordinateur du PASE : « Tout est fait dans les règles de l’art »

« Le PASE est un projet financé par l’État du Sénégal, accompagné aussi par des bailleurs de fonds. Et tout le monde sait que les bailleurs de fonds ont un œil particulier sur les personnes affectées par le projet. Donc tous les projets ont fait l’objet d’étude pour voir les possibles impactés afin de les recenser et concilier avec eux et procéder à leur indemnisation et plus que cela faire un accompagnement social pour que ces gens là puissent se sentir à l’aise. Et tout cela a été apprécié, discuté avant que le projet démarre bien. Tout est fait dans les règles de l’art, car le bailleur de fonds tient vraiment à ça », a renseigné Aboubakry Niang, le coordinateur du Projet d’Appui au Secteur de l’électricité.

Idrissa Baldé (Maire de Dabo) : « C’est des choses qui ont été discutées avant même l’implantation du programme »

Si les bailleurs de fonds et le coordinateur du projet PASE se réjouissent du respect scrupuleux des normes environnementales, sociales et sécuritaires du projet, il n’en demeure pas moins pour les populations qui sont impactées par les travaux. Pour Idrissa Baldé, le maire de la commune de Dabo, une des localités du Fouladou qui a bénéficié de ce projet, toutes ces questions ont été bien discutées et élaborées bien avant le démarrage de ce projet. C’est pourquoi toutes ces questions ont bien été prises en compte au grand bonheur des populations. 

« Actuellement nous avons dépassé plusieurs milliers d'abonnement électrique dans notre commune et avec ce projet on peut aller jusqu’à cinq mille bénéficiaires car nous avons 15 Kilomètres d’extensions électriques ce qui est énorme. 

En plus de cela, les normes environnementales ont été bien respectées. Avant même le démarrage du programme, ces critères ont été discutés au fond avec les populations parce que nous avons l’obligation de veiller à la préservation de l’environnement. C’est des choses qui ont été discutées avant même l’implantation du programme et les gens ont été sensibilisés car le programme tient bien au respect des normes environnementales », se félicite le maire de Dabo, commune située dans la région de Kolda… 

 
Mardi 22 Février 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :