Matteo Salvini : nouveau ministre italien de l’Intérieur, fan de Trump et proche du Front national


Matteo Salvini : nouveau ministre italien de l’Intérieur, fan de Trump et proche du Front national
« La politique migratoire de l’Italie est désormais entre ses mains. Matteo Salvini, dirigeant xénophobe de la Ligue, a été nommé ministre de l’intérieur, jeudi soir, dans le nouveau gouvernement dirigé par Giuseppe Conte. Une consécration pour celui qui a mené la Ligue en deuxième position des élections législatives, avec 17 % des voix, devant Forza Italia de Silvio Berlusconi (14 %) », dresse l’édition du jour du site du Monde.

Voici un extrait d’une enquête que le site « lacroix.com » a consacré à Salvini : « Désormais allié avec le Front national français, admirateur affirmé de Vladimir Poutine et de Donald Trump, il s'en prend avec virulence aux immigrés --qu'il appelle systématiquement "clandestins"--, à l'islam, à l'euro, aux unions homosexuelles…"

« J'ai tout entendu : je suis un criminel, un raciste, un fasciste. Je fais peur à une petite fille de 7 ans (dont la mère adoptive a raconté qu'elle avait peur d'être renvoyée en Afrique). Elle ne doit pas avoir peur. Ce sont les trafiquants de drogue nigérians qui doivent avoir très peur de Salvini", a-t-il lancé en fin de campagne », confirme l’intéressé dans les colonnes du même journal.

« Il surfe surtout sur une haine des migrants qui frise le désir caché de pogroms. Ainsi, il n'a pas hésité à aller provoquer en personne des Roms dans différents camps de la Péninsule, accompagné d'une meute de photographes. Et il réclame la fermeture du centre d'accueil des migrants à Mineo (Sicile), car de là serait parti l'Ivoirien qui a assassiné un couple de retraités le 29 août dans la province de Catane. Omettant au passage qu'il n'est statistiquement pas surprenant qu'un résident, sur les 3.000 du Centre, puisse avoir un profil de criminel », écrit Le Nouvel Observateur. 
Vendredi 1 Juin 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :