Maryam-Sala Bao : Trajectoire mouvementée d’une adolescente passionnée de musique


Maryam Sala Bao est une jeune artiste chanteuse née le 5 janvier 2004, à Dakar. Au mois de juillet de la même année, elle atterrit sur les hauteurs enneigées du Mont Kilimandjara, avec sa soeur. Toutes les deux sont éberluées et agrippées à la jupe de leur maman, fonctionnaire internationale. Maryam fait ses premiers pas à la Braeburn international School d’ Arusha, en Tanzanie, en pays massai. A bas âge, elle s’essaie au piano, à la flute et au tenis. Elles debarquent à Djeddah, en Arabie Saoudite en juillet 2009 à la decouverte de nouveaux horizons. Une ville avec un vaste désert aux antidopes de la verdoyante Tanzanie et de sa faune extravagante. Maryam y fait ses humanités à la British international International of Heddah, apprend la langue arabe et entre dans l’équipe de football. Elle intègre la chorale, raffermit sa vocation pour le piano, s’adonne au chant lyrique, jazz et liturgique. Avec des professeurs qui ont su réveiller ces talents qui sommeillaient en elle, ses week-ends sont mélodieusement musicaux, la théorie musicale n’avait plus de secret pour. Alors, elle compose, joue et chante. Elle monte sur les planches, magnifie la beauté et devient l’égérie de grandes marques saoudiennes, celle que l’on s’arrache, la première africaine qui éveille toutes les curiosités, si jeune. Tout ceci seulement l’âge de 15 ans. Ambitieuse, la belle Maryam obtient son baccalauréat international option études musicales à 17 ans. Mieux encore, elle étudie aujourd’hui la psychologie à la prestigieuse université de Concordia à Montréal. Auteur d’un recueil de poèmes intitulé «  Une vie, des passions », Maryam Sala Bao ne souhaite pas le publier pour l’instant. Reste à savoir ce qu’elle nous réserve.
Jeudi 19 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :