Manifestations au Sénégal : Abdoulaye Baldé appelle à chacun de faire sa propre introspection et mesurer sa part de responsabilité devant le péril qui guette notre pays.


Chers compatriotes,

 

Notre pays traverse des moments difficiles et, est confronté à une crise multiforme sans précédent d'ordre sanitaire, économique, sociale et politique qui ne doit laisser personne indiffèrent.


Nous sommes tous interpellés : pouvoir, opposition, société civile, chefs religieux, chefs coutumiers, relais communautaires, journalistes, jeunes, femmes, hommes. Chacun de nous doit faire sa propre introspection et mesurer sa part de responsabilité devant le péril qui guette notre pays et, que nous avons tous la responsabilité et l’impérieux devoir de freiner en laissant nos égos de côtés pour restaurer les bases, les fondamentaux et les principes qui ont toujours fondé notre société, notre civilisation, notre démocratie, notre RÉPUBLIQUE.
 
Personne n’a le droit de regarder notre pays, notre République sombrer sans réagir, en se taisant, en ne faisant rien pour freiner cette spirale de violence (et dont les origines sont multiples) sans précédent qui doit s'arrêter pour laisser place à la paix et pour la restauration de la laquelle nous devrons tous nous engager sans délais.

 
LA PAIX n’a pas de prix a-t-on l’habitude d’entendre ; ELLE mérite donc tous les sacrifices car la violence a souvent une origine mais sa destination et sa propagation sont souvent incontrôlables.

 
Donc pour sauver notre RÉPUBLIQUE, notre modèle de démocratie, Nous devons veiller à l'installation rapide d’une culture de paix, bâtie sur les principes universels de gouvernance et soutenus par nos valeurs de civilisation basée sur la justice sociale, le dialogue, l’éducation et le respect de son prochain, la foi...
 
Notre pays, havre de paix dans une sous-région confrontée à de multiples enjeux sécuritaires et nouvellement admis dans le cercle restreint des nations à fort potentiel pétrolier et gazier, suscite à coup sûr de nombreux appétits. Nous devons tous avoir cela dans la conscience et agir en connaissance de cause.
 
À cet instant, Nous devrons tous exprimer notre tristesse et compatir à la douleur des familles meurtries, prier pour le repos des âmes de nos morts et un prompt rétablissement pour tous les blessés dénombrés parmi les manifestants et nos vaillantes forces de l’ordre. Il nous appartient à nous élites politiques et administratives de protéger notre 
NATION, notre PEUPLE dont le cri de cœur doit être entendu par tous.

 
NOUS devons donc immédiatement œuvrer pour arrêter la violence et trouver très rapidement les ressorts pour restaurer notre image de pays modèle démocratique en Afrique.


Dr Abdoulaye BALDE
Député Maire de Ziguinchor
Président de l’Union Centriste du Sénégal

Lundi 8 Mars 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :