MBACKÉ - Le fils d'un défunt Khalife de Touba déplore le retard accusé par le département en terme d'infrastructures


MBACKÉ - Le fils d'un défunt Khalife de Touba déplore le retard accusé par le département en terme d'infrastructures
À l'issue d'un ndogou qu'il a offert samedi aux populations de Mbacké, Serigne Callas Amina Mbacké, fils de Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké, défunt Khalife Général des Mourides, a vivement dénoncé le retard accusé par le département de Mbacké du point de vue des infrastructures, notamment. Visiblement peu convaincu par le bilan attribuable à la classe politique, Serigne Callas Amina compte changer ce personnel politique qui ne semble, à ses yeux, n'être intéressé que par des promotions personnelles. 
Face à la presse, le Mbacké-Mbacké se voudra clair dans le discours : '' Nous avons décidé de ne plus jouer aux spectateurs. Nous n'avons pas le droit de laisser des gens enterrer davantage ce département qui souffre de tous les maux. C'est la raison pour laquelle nous allons mettre en place un mouvement dénommé '' Ahlou Bamba ''. Alioune Diouf Press est désigné comme Président de la structure. Mbacké est trop laissée en rade! Aucune infrastructure digne de nom ne peut être identifiée. Notre département est oublié. Nous travaillerons à changer le visage de la ville, de la commune et du département. Et s'il faudra récupérer la mairie, nous le ferons! '' 

Interpellé sur les objectifs assignés à la nouvelle structure, Alioune Diouf Press insistera sur la nécessité de doter Mbacké d'infrastructures nouvelles capables de juguler les difficultés des populations. ''Nous allons travailler sereinement pour ce département. Nous ne verserons pas dans les clivages. Nous sommes conscients que Mbacké est en retard. Maintenant, c'est à nous de changer la donne en collaborant avec les hommes qu'il faut.'' Autant dire que l'environnement politique de Mbacké risque de connaître de nouveaux bouleversements.
Dimanche 10 Juin 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :