Litige Foncier à Dougar : « La lutte va continuer jusqu'au dernier souffle des populations » (Alioune Faye, conseiller municipal Diamniadio)


Le problème foncier qui oppose la population de Dougar à l'entreprise Marocaine Peacock Investissement ne semble pas aller vers un consensus ou encore moins vers une accalmie. En effet la population de la localité en unité avec les mouvements citoyens, compte poursuivre mener le combat pour la restriction des terres qu'occupent ladite entreprise étrangère. Tout a commencé en 2010, lorsque l’Etat du Sénégal a octroyé à la société Peacock investissement un site de 80 hectares par décret présidentiel pour un projet de construction de logements sociaux. Un site que l’entreprise en question n'a pas exploité au motif que cet emplacement n’est pas opportun pour un tel investissement. Un autre site qui s’avère être des terres des habitants a commencé à être exploité par Peacock investissement, sans approbation de la population de Dougar a rappelé Alioune Faye, membre du Cadre d'échanges, de réflexion et d'actions pour le développement de Dougar. Ce dernier affirme que l’entreprise s’est arrangée avec la complicité de certains sénégalais afin de trouver un titre foncier fictif au niveau de Dougar pour pouvoir exploiter ces terres pour la construction des logements sociaux

Après les nombreuses arrestations et interpellations de presque 34 jeunes lors des affrontements avec les forces de l’ordre, la population est disposée à entamer des négociations avec les concernés et les autorités compétentes. D’après le conseiller municipal de la commune de Diamniadio, Alioune Faye, ce qu’ils demandent est simple. « Puisque c'est le président qui leur a octroyé ces terres au niveau de Diamniadio, si les marocains changent de site, c’est le président qui doit prendre cette décision par un décret ce qui n'est pas le cas. » Depuis 2010, a-t-il poursuivi, on leur demande un décret qui prouve qu'on a délocalisé le site préalable qui leur avait été octroyé pour le ramener au niveau de Dougar. Des documents que la société Marocaine n’arrive toujours pas à mettre sur la table, d’après lui.

Cependant les habitants de cette localité disent, ne pas être contre le projet de construction de logements sociaux, mais que ce dernier soit réalisé dans les règles de l’art comme le veulent les textes qui régissent le foncier au Sénégal. Enfin, ils réclament justice et requièrent la restitution des terres qui leur revient de droit, et promet que la population ne cessera de lutter. « On va continuer jusqu’à notre dernier souffle », a dit Alioune Faye qui a enfin lancé un appel aux populations de la communauté de Saafi parce que, selon lui,  « Si Dougar tombe, c’est toute la communauté de Saafi qui va tomber »…
Mardi 18 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :