Le directeur de cabinet du Président se prononce sur l'arrêt de la Cedeao sur l'affaire Khalifa Sall : "cette décision ne peut pas impacter sur les poursuites qui ont été engagées"


Le ministre, Directeur de cabinet du président Macky Sall rompt le silence et aborde avec la presse quelques sujets d'actualité comme la décision de la Cedeao et la situation sociale du pays.
Pour le premier point, Me El Hadj Oumar Youm dit qu'il n'a pas de commentaire à faire, sinon de rappeler simplement que la Cedeao n'est pas une juridiction d'appel.
"Cette décision ne peut pas impacter sur les poursuites qui ont été engagées concernant la liberté de Khalifa Sall. La Cour avait, si c'était le cas, les moyens de demander la liberté de Khalifa Sall."
Ce dernier de poursuivre sa pensée en précisant que "la Cour avait les moyens d'ordonner la libération de immédiate de Khalifa Sall, ce qu'elle a eu à faire dans d'autres cas similaires, mais qu'elle s'est abstenue de faire pour ce cas. "
"Ce qu'il faut retenir en réalité dans cette décision de la Cour c'est qu'il n'impose aucune forme de mesure aux juridictions du Sénégal. Ces dernières sont des juridictions souveraines, qui rendent des décisions de justice au nom et pour le compte du peuple Sénégalais. Il n'y a pas une autre juridiction capable de rendre justice sur le territoire du Sénégal. Donc j'en appelle à la raison, à la sérénité et ayons confiance en la justice de notre pays qui est composée de professionnels!" a dit Me Omar Youm.
Apportant des réponses sur la question du climat social ambiant, le maire de Thiadiaye de souligner que "le Sénégal est un pays en voie de développement qui est confronté à beaucoup de priorités, d'urgences dans les secteurs de l'éducation nationale, de la pêche, de la santé, de l'hydraulique. Dans beaucoup de secteurs, nous avons des besoins pour lesquels, il faut le reconnaître et avoir le courage de l'avouer, le président Macky Sall en l'espace de peu de temps a apporté beaucoup de solutions."
Me Omar Youm de renchérir que "les bourses de sécurité familiale étaient inexistantes dans le vocabulaire de développement. Le Président Macky Sall a aussi pensé à 80% des sénégalais qui n'avaient pas accès à la protection sanitaire pour instituer ce qu'on appelle la couverture maladie universelle. Il a pensé à des milliers de pêcheurs qui n'avaient pas de moteur pour s'activer et il leur a octroyé une subvention à hauteur de 70%. Il a procédé à une réhabilitation de l'élevage en subventionnant l'aliment de bétail."
Pour conclure, le directeur de cabinet du président Macky Sall va aborder la question de la pénurie d'eau qui selon lui, sera réglée au plus tard dans 10 jours...
Dimanche 15 Juillet 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :