Koungheul : Socé Diop Dionne poursuit son projet de massification et ratisse large.


Au lendemain du ralliement de Abdoulaye Thiobane et Aliou Mboup, tous deux ex- responsables du PDS, Socé Diop Dionne continue de grossir ses rangs en direction des élections locales. En effet, des enseignants de l’APR ont décidé de rejoindre jeudi dernier, l’ex DG de l’ACBEP dans le but de porter sa candidature soit à la mairie soit au Conseil Départemental de Koungheul.

Et il s’agit de Pathé Ba, directeur de l’école Touba Fana, Amadou Wagne, directeur de l’école Keur Ali Lobé, Omar Sall, directeur de l’école Ko Socé, Awa Sy de la case des tout-petits et  Daouda Sylla, directeur d’école à Santhie Saly.

D’après Amadou Wagne, " nous sommes des enseignants responsables. Nous avons décidé  de rejoindre madame Socé Diop Dionne, car elle a toujours œuvré pour le département de Koungheul. Elle a beaucoup fait, d’ailleurs, c’est grâce à elle que le lycée et l’un des CEM sont construits à Koungheul".

"Koungheul mérite d’avoir un maire ou une présidente du Conseil Départemental comme Socé Diop", a laissé entendre Pathé Ba, qui a parlé au nom de ces instituteurs. "Nous sommes venus rejoindre Socé Diop Dionne pour travailler avec elle dans l’intérêt de Koungheul et de notre parti. Quand on travaille, on doit travailler avec quelqu’un qui fait du concret et qui respecte ses concitoyens. Et Socé Diop fait du concret et a beaucoup de respect pour les personnes ».

"Il faut éviter d’être en politique avec quelqu’un qui ne fait que des promesses. Nous sommes prêts à travailler avec elle jusqu’à ce qu’elle accède à la mairie ou au Conseil Départemental".  Pathé Ba de demander au président de la coalition Bby de choisir leur leader comme tête de liste aux locales. "Si j’avais un conseil à donner au Président Macky Sall, ce serait de lui dire de faire de Socé Diop Dionne notre candidate aux élections locales."

L’ex-DG, dans son speech, a remercié avant tout ces éducateurs qui ont porté leur choix sur sa personne avant de déclarer que son engagement ne date pas d’aujourd’hui. "L’enseignant est un homme responsable qui transmet le savoir. C’est un plaisir pour moi de travailler avec des enseignants. Ce n’est pas aujourd’hui que j’ai commencé à œuvrer pour Koungheul. Quand je faisais des efforts pour Koungheul, en ce moment je n’avais même pas commencé à faire de la politique, j’étais coordonnatrice régionale des institutions scolaires à Kaolack. Pour moi, massifier c'est prendre des gens qui n’ont jamais voté ou qui sont dans l’opposition. Et d'ajouter "Mon premier objectif, c’est de faire de Koungheul une région. Il nous faut des infrastructures et je ferai tout pour que Koungheul en soit pourvu".

Avant de conclure : "Un député doit représenter son département à l’Assemblée Nationale. Il n’a pas besoin de dire le nombre de militants qu’il a. Je suis désolée de le dire, nos députés ne nous représentent pas. Je regrette beaucoup d’avoir cédé ma place à l’Assemblée Nationale. Il fallait laisser à ma suppléante la chance de sièger à l’hémicycle pour avoir deux postes dans le département à savoir députation et direction générale".
Mardi 28 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :