KOLDA / Tidiane Tamba (président du mouvement CAP21) : « Toutes les mairies et les conseils départementaux doivent être sous délégation spéciale… Aujourd’hui, on ne peut pas diriger ce pays sans… »


« Toutes les mairies et les conseils départementaux doivent être sous délégation spéciale avec ce nouveau report des locales. Tous les élus encore ne doivent plus être à leur poste car je trouve qu’ils ne sont plus légitimes aux yeux de la loi. Et d’ailleurs, ceci est valable aussi pour les députés », tel est l’avis de Tidiane Tamba président du mouvement cap21 lors de la célébration de l’an un de son mouvement. 

« Aujourd’hui, si on ne tient pas les élections locales à date échue aucun maire ne doit être à son poste. En ce sens, l’État ne doit plus continuer à perfuser les collectivités territoriales dont les mandats des maires et présidents de conseil départemental sont arrivés à échéance depuis. » 

Ce mouvement tient des activités de développement dans le cadre de la célébration de l’an un de sa création les 02 et 03 avril 2021. Ainsi, il a procédé ce vendredi à une lecture du Coran pour la paix, posé la pierre de la morgue du quartier Bouna Kane ce vendredi 02 avril. Le mouvement a rencontré les femmes du petit marché du quartier dont les tables vont être entièrement refaites. 

Dans la foulée, il poursuit sans tabou : « l’opposition occupe une place centrale dans la vie politique de notre pays. Et aujourd’hui, on ne peut pas diriger ce pays sans l’avis de l’opposition. La politique de la chaise vide n’est pas bénéfique pour les populations. Il est important que le dialogue politique continue pour le bien-être des populations. Il est temps que les politiques comprennent que le Sénégal est un et indivisible. Nous sommes un mouvement qui soutenons la politique de Karim Wade (PDS) en attendant la position du parti, nous pensons qu’il faut aller vers le dialogue. » 

Revenant sur les propos séparatistes agités, il estime « aller à l’école ne signifie pas être intellectuel. L’intolérance, les calomnies, les insultes, le séparatisme ne peuvent prospérer ici. » 

 D’ailleurs, conclut-il, « le président de la République est peulh et sa femme est sérère. Et ceci est une chance pour notre pays cité en exemple pour son beau brassage ethnique. Donc, ces discours haineux relèvent de l’irresponsabilité et devraient être bannis de la sphère publique... » 
Samedi 3 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :