Italie / Pour avoir rejoint le mouvement « des Sardines » : Une sénégalaise victime d’insultes racistes et sexistes.


Rama d’origine Sénégalaise, est une habitante de la ville de Faenza située dans la province de Ravenne en Émilie-Romagne, dans le nord-est de l'Italie. Bien qu’elle vive présentement en France, où elle est diplômée en sciences politiques, elle a décidé de rejoindre le mouvement de la sardine et a critiqué la politique de Matteo Salvini, ex-numéro deux du gouvernement Italien et son discours « de haine et de division ». Cela a suffi à déclencher une réaction immédiate sur Facebook : une avalanche de haine raciste et sexiste en ligne déplore « la Repubblica ».

« Sardine tannée », « singe », « vaff ... sur le salaire que vous gagnez », « allez-vous battre c'est la seule chose que vous puissiez faire ». Rama Malik ne s'attendait pas à autant de violence. Dans une vidéo postée sur Facebook, elle a expliqué les raisons de son adhésion au mouvement de la sardine et a critiqué la politique de Matteo Salvini. « La Lega et Matteo Salvini ont une grande responsabilité sur le climat actuel de haine. Si auparavant une personne avait honte d'exprimer son mépris, sa haine envers les différents, elle se sent aujourd'hui presque autorisée à le faire. Car quand l'intolérance est légitimée au niveau institutionnel, ce sont les conséquences ».

Cela a suffi pour déclencher une réaction immédiate: une avalanche en ligne d'insultes racistes et sexistes. « C'est une femme noire. Italienne. Elle est diplômée. De plus, c'est une sardine. Ce mélange parfait capable de ramener immédiatement les ennemis du clavier moderne à la salivation » - « Singe, « sardine tannée », « allez-vous battre dans votre pays, c'est la seule chose que vous savez faire », récoltera-t-elle.

Le même traitement via les réseaux sociaux est réservé à Nibras Asfa, une fille d'origine palestinienne, qui est montée sur le podium, lors de la manifestation du mouvement des « sardines » ce samedi à Rome, devant la basilique Saint-Jean de Latran.
Lundi 16 Décembre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :