Israël-Palestine : Médecins du monde dénonce ces violences perpétrées sur les palestiniens et invite la communauté internationale à prendre des mesures claires et justes.


Israël-Palestine : Médecins du monde dénonce ces violences perpétrées sur les palestiniens et invite la communauté internationale à prendre des mesures claires et justes.
L'association de solidarité internationale  soignant les populations les plus vulnérables, en France et à travers le monde et qui a pour objectif de témoigner des entraves à l'accès aux soins, des atteintes à la dignité et aux droits de l'homme, s'est prononcé sur la situation chaotique que vivent les Palestiniens de Jérusalem-Est occupée et de Gaza. Médecins du Monde appelle ainsi la communauté internationale à prendre des mesures urgentes et immédiates pour leur protection.

Ce Mercredi 12 mai, le Croissant-Rouge palestinien (PRCS) rapportait que 639 Palestiniens avaient été blessés par les forces israéliennes lors d'un raid sur l'enceinte de la mosquée Al Aqsa, dans la vieille ville de Jérusalem-Est occupée et lors de manifestations en cours.

Environ 411 Palestiniens ont été hospitalisés, dont sept dans un état critique et 43 enfants ont également été arrêtés au cours des trois derniers jours.
Ce ne sont là que les derniers exemples d'une semaine de violences à Jérusalem, où les forces israéliennes ont, à plusieurs reprises, eu recours à des passages à tabac, des balles anti-émeute, des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes à l’encontre des Palestiniens.

La demande de transfert d'ambulances supplémentaires de la Cisjordanie à Jérusalem-Est pour faire face à l'afflux de blessés aurait été refusée par les autorités israéliennes, et les équipes paramédicales ont été empêchées ou retardées d'accéder aux blessés. Dans un certain nombre d'incidents, les Médecins du monde regrettent que les ambulanciers du Croissant-Rouge palestinien aient été pris pour cible avec des gaz lacrymogènes et des balles anti-émeute, endommageant deux ambulances.

En outre, Médecins du Monde condamne la mort de 14 enfants lors des frappes aériennes sur Gaza. La communauté internationale doit s'assurer que toutes les parties au conflit protègent les civils, en particulier les enfants, comme l'exige le droit international humanitaire.

"Les Palestiniens souffrent d'une occupation militaire perpétuelle et d'une action ciblée et prolongée visant à les expulser de leur terre et à les priver de leurs droits humains fondamentaux, y compris le droit à la santé",  explique Willy Bergogne, coordinateur général de Médecins du Monde France à Gaza, affirmant qu'appeler à la « désescalade » n'est pas suffisant. Cependant, il ajoute que la communauté internationale doit reconnaître et s'attaquer à la profonde inégalité de pouvoir, à l'usage excessif de la force, aux violations du droit international, et prendre des mesures claires et concrètes pour protéger les Palestiniens.

D'après toujours le coordinateur de l'Association, les conséquences de cette politique systématique de violation des droits et de menace constante de démolition et d'expulsion sur le bien-être psychologique des communautés palestiniennes de Jérusalem-Est est en train de prendre de l'ampleur. "Celles-ci vivent dans un état permanent de crainte pour leurs maisons, leurs familles et leurs moyens de subsistance, tout en assistant à la progression des colonies illégales autour d'elles, dans un contexte d'impunité croissante quant aux violences commises à leur encontre", regrette t-il.

D'autre part, Willy Bergogne rappelle que  les enfants et les civils innocents ne doivent pas faire les frais d'un conflit dont ils ne sont pas responsables. "Le ciblage des civils et des enfants est une violation grave du droit international et doit faire l'objet d'une enquête de la part de la communauté internationale. Le blocus actuel de Gaza a déjà un impact dévastateur sur les infrastructures sur lesquelles les enfants comptent pour leur santé, leur éducation, leur protection et leur bien-être, les punissant collectivement pour des crimes qu'ils n'ont pas commis".

Médecins du Monde appelle la communauté internationale à prendre des mesures urgentes pour mettre fin aux violations du droit international par Israël en exigeant l'arrêt immédiat de toutes les tentatives de déplacement des Palestiniens de leurs maisons, l'arrêt immédiat de la force excessive contre les manifestants, les travailleurs de la santé et les enfants, et la garantie de l'accès des travailleurs de la santé aux blessés.
Mercredi 12 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :