Insécurité et xénophobie supposée en Afsud / Le président Sall prend son bâton de pèlerin : « Nous devons bâtir l’unité de l’Afrique… »


Interpellé sur la question relative à la montée inquiétante de la xénophobie supposée en Afrique du Sud, le président Macky Sall qui recevait en audience le chef d’État Sud-africain, a préféré abattre la carte de l’apaisement. « Nous devons bâtir l’unité de l’Afrique… » 
Sortant son bâton de pèlerin, il dira que tous les efforts communs devraient être centralisés dans une dynamique de consolider et renforcer l’unité africaine et non pas s’attarder dans les sources de division. 

À sa suite, le président Cyril Ramaphosa ajoute que le « Peuple sud-africain n’est pas xénophobe… » À l’en croire, les derniers incidents notés en Afsud étaient pour la plupart causés par des manifestations faisant suite à une crise d’ordre socio-économique. 
Pourtant au mois de septembre 2020, Human Rights Watch publiait un rapport de 64 pages faisant étant d’un harcèlement xénophobe et d’une violence caractérisée, à l’endroit des étrangers d’origine africaine et ou asiatique. 

Le 05 avril dernier, un ressortissant sénégalais répondant au nom d’Alioune Sylla Sarr (32 ans) avait été tué en Afrique du Sud, à son domicile, par une bande de trois personnes. Un meurtre dont les motivations restent jusque-là inconnues…
Mardi 7 Décembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :