Hôpital régional de Kaolack : Le jeune américain présentait un traumatisme cranio-encéphalique grave avec une issue d'air dans le crâne.


Selon les informations que nous avons glanées auprès des autorités sanitaires de l'hôpital régional de Kaolack, contrairement à son père (49 ans) qui souffrait d'un trauma ouvert de la main, de plaies superficielles et d'un trauma-encéphalique bénin, l'état sanitaire du fils du nom de Mohamed Cissé (18 ans) était beaucoup plus sérieux.
À en croire le représentat des médecins au niveau du conseil d'administration, le Dr Kalidou Ly, « il présentait un traumatisme cranio-encéphalique grave avec une altération de la conscience et un état hémodynamique qui est instable. Dans ces conditions, il fallait privilégier la stabilité hémodynamique et le calmer avant de faire autre chose. Il a bénéficié d'un bilan sanguin au préalable, car on ne pouvait pas le transporter pour faire des radios parce que tout simplement, il fallait régler son problème hémodynamique. Et quand il s'est stabilisé, ce que nous avons pu avoir comme renseignement au niveau de la radiologie, c'est quand ce malade a été mis hors de danger plus ou moins dans l'urgence. Cette stabilisation étant faite, le malade a été amené au scanner, mais malheureusement le coup qu'il a reçu au niveau de la tête, c'est une arme blanche (coupe-coupe). Il en a reçu beaucoup au niveau de la face et au niveau de la tête. Donc, le crâne a été fendu, il y a eu une issue d'air dans le crâne. Donc, ce qui lui a créé un pneumo-encéphale....À priori, il a eu une atteinte encéphalique grave et après que le scanner a été fait, le malade a commencé à présenter un arrêt cardiaque... »
Mercredi 22 Janvier 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :