Hausse du prix du sucre : Unacois Jappo accuse le ministre du commerce et parle de « pénurie planifiée et provoquée »


L'annonce de la hausse du prix particulier du sucre continue d'installer un malaise au sein de la population profondément éprouvée par les effets de la Covid-19 ainsi que les problèmes d'inondations qui secouent Dakar et sa banlieue. Une situation qui pousse l'Unacois Jappo à parler de « pénurie de sucre planifiée et provoquée ». 

 

Les commerçants du Sénégal se démarquent de cette augmentation des prix tout en pointant du doigt le ministre du commerce, Aminata Assome Diatta. L'Unacois Jappo accuse cette dernière de rompre volontairement l'accord sur les prix entre le gouvernement du Sénégal et l'Unacois au profit d’une « alliance douteuse » avec l'industrie sucrière. 

 

Cet accord de 2012, noué entre les deux parties dans un contexte de crise économique et financière, avait pour objet de trouver un terrain d'entente pour  réguler l'approvisionnement correct du marché et mieux maîtriser l’inflation des prix. « Il y a un procès qui a été fait à tort aux commerçants, disant qu'ils font de la rétention de stock. Qu'est-ce qu'un commerçant gagnerait à garder un produit qui est recherché par les consommateurs et qu'il peut vendre à meilleur prix? Ça n'a aucun sens », s’est indigné le directeur exécutif de l’Unacois Jappo, Ousmane Sy Ndiaye.

 

Ils invitent enfin le président de la République à épurer définitivement le marché du sucre au Sénégal, de fixer les règles : que la production incombe à la compagnie sucrière et l'importation aux commerçants. 

 

Ensuite de rétablir la mise en œuvre de l'accord sur les prix pour soulager les populations. Enfin de prendre ses responsabilités et de sanctionner les coupables de ces pratiques malsaines sur les marchés...

 

Mardi 24 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :