Extrémisme violent en Afrique : Les forces de défense à l’école des stratégies pour contrer le terrorisme.

Le Sénégal va abriter du 23 au 25 mai 2022, la quatrième édition du Séminaire régional sur le thème « Le rôle des Forces de Défense et de Sécurité dans la prévention de l’extrémisme violent en Afrique : les cadres d’engagement ».


Ce séminaire sera organisé conjointement par le Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité (CHEDS) et le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) de la Suisse.

Car la violence des groupes armés extrémistes préoccupe en effet depuis bientôt deux décennies les gouvernements, en particulier ceux d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Selon le document transmis à la presse, l’objectif de cette nouvelle édition du séminaire est de favoriser la capitalisation des résultats antérieurs et ceux de l’étude comparative menée en 2020-2021 dans sept pays d’Afrique de l’Ouest par le DFAE suisse et le DCAF, en collaboration avec le CHEDS.

Cette rencontre régionale sera suivie, les 27 et 28 mai 2022, d’un séminaire national sur le thème : « Forces de Défense et de Sécurité et prévention de l’extrémisme violent au Sénégal : dialogue sur les acquis, atouts et opportunités », qui vise une capitalisation de ces travaux au niveau national.

Une soixantaine de participants en provenance d’une dizaine de pays d’Afrique de l’Ouest et centrale sont attendus. Comme pour les séminaires précédents, ils sont principalement issus des secteurs de la défense et de la sécurité, mais sont également des responsables politiques, des représentants des administrations publiques, de la justice, des représentants des Commissions défense et sécurité des Assemblées nationales, des élus locaux, des chercheurs et universitaires, des centres de formation et des membres actifs de la société civile. Des représentants du système des Nations Unies, de l’Union africaine et de la CEDEAO seront également présents.
Dimanche 22 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :