Éducation/Implication des communautés : « les comités de gestion doivent s’intéresser davantage à la question de l’apprentissage » (M. Chang Gwang-Chol, UNESCO/DAKAR)


 
 En confiant leurs enfants à l’école, les parents ne doivent cependant pas se retirer totalement de la gestion et des écoles et des enfants à elle confiée. Au Sénégal, dans chaque école élémentaire, il est mis en place un Comité de Gestion d’Ecole (CGE) par une assemblée générale convoquée par le directeur ou la directrice, conformément à l’arrêté ministériel n° 1383 en date du 30 janvier 2015 portant application du décret n° 2014-904 du 23 juillet 2014 relatif à la création, à l’organisation et au fonctionnement des Comités de Gestion d’Ecole (CGE) et des Unions de Comités de Gestion d’Ecole (UCGE).
 
Le CGE a pour but d’œuvrer à l’amélioration de la qualité des enseignements apprentissages et du cadre de vie de l’école, à un accès plus équitable à l’éducation et à une gestion participative, efficace, efficiente et transparente de l’école.  Mais à la pratique on constate que les communautés s’intéressent beaucoup plus à la gestion des écoles que sur les questions d’apprentissage. Ainsi, selon M.  Chang Gwang-Chol , UNESCO/DAKAR, « les comités de gestion  doivent s’intéresser davantage à la question de l’apprentissage. Pour voir si les enfants qu’ils ont confiés à l’école apprennent, apprennent vraiment ce dont ils ont besoin pour vivre dans la dignité et pour le développement du pays...
Mercredi 27 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :