Délivrance d’une lettre de garantie dite « promesse de licence de pêche » : L’Ofnac épingle Alioune Ndoye.


Dans son rapport d’activité 2021, l’Office national de lutte contre la corruption a révélé des pratiques illicites portant délivrance d’une lettre de garantie dite « promesse de licence de pêche ». « Il a été constaté, dans certains cas, la délivrance d’une lettre de garantie dite « promesse de licence de pêche » à des navires en phase de naturalisation. 

Cette pratique n’est prévue, ni par le Code de la Pêche maritime, ni par une disposition réglementaire habilitant l’autorité concernée à procéder de la sorte », renseigne le rapport 2021. Par ailleurs, Seynabou Ndiaye Diakhaté et compagnie estiment que « l’attribution de la « licence de pêche démersale profonde, option « chalutiers poissonniers et céphalopodiers » à des bateaux, constitue une violation de la loi par le Ministre de la Pêche et de l’Economie maritime dans la période 2014 – 2019, car cette catégorie de licence n’existe pas encore ». 

Cependant suite à la plainte de dénonciation collective introduite par l’UPAMES, le CONIPAS et le GAIPES qui s’insurgent contre la délivrance, par le Ministère en charge des Pêches, de licences de pêche, en violation du Code de la Pêche maritime, les services de Seynabou Ndiaye Diakhaté de révéler qu’il n’a pas été relevé d’indices susceptibles de confirmer les allégations des dénonciateurs sur des faits de concussion ou de corruption.

« Les investigations menées ont permis de relever que les acteurs de la pêche, principalement le GAIPES et l’UPAMES, ont pris part régulièrement aux travaux de la CCALP de 2017 à 2020, à l’exception d’une réunion tenue en mode virtuel en 2020 et à laquelle ils ont été conviés. Au terme de chacune de ces réunions, un procès-verbal reflétant l’avis de la Commission sur chaque dossier de demande de licence est transmis au Ministre chargé des Pêches à qui la loi confère la prérogative d’accorder ou non les licences. En ce qui concerne la délivrance de licence de pêche, il n’a pas été relevé d’indices susceptibles de confirmer les allégations des dénonciateurs sur des faits de concussion ou de corruption », lit-on dans le rapport 2021 de l’OFNAC... 
Mercredi 11 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :