Crise Tchadienne : Les rebelles déterminés à marcher sur N’diamena, donnent 28h aux fils de Déby pour enterrer leur père.


Crise Tchadienne : Les rebelles déterminés à marcher sur N’diamena, donnent 28h aux fils de Déby pour enterrer leur père.
La crise qui mine le Tchad est loin d’atteindre son épilogue. La mort du maréchal Idriss Déby Itno, ex président de la République du Tchad, semble ne pas convaincre les rebelles du Fact. Dans un communiqué publié annonçant la mort de l’homme de N’djaména et répondant à la déclaration télévisée de l’armée, les rebelles ont répliqué. « Le Tchad n'est pas une monarchie. Il ne doit pas y avoir une dévolution de père en fils », a affirmé le porte-parole du Front pour l'alternance et la concorde au Tchad (FACT).

Cependant, l’objectif de marcher sur N’djaména reste toujours d’actualité.  Car, fait croire Kingabé Ogouzeimi de Tapol, le porte-parole du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) « nous laissons 15 à 28h pour que les fils de Déby enterrent leur père comme le veut la tradition. Nous pouvons attaquer la capitale de partout », préviennent les rébelles qui sont déterminés à prendre le contrôle de N’djaména.

Dans un précédent communiqué, les rebelles avaient annoncé avoir tué plusieurs cadres de l’armée lors des combats alors que l’armée tchadienne et le gouvernement avaient assuré avoir « détruit » la colonne de rebelles et tué 300 combattants. L’un dans l’autre, la guerre médiatique fait rage au Tchad.
Mercredi 21 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :