Casamance : La plaidoirie de la Chambre de commerce locale en faveur du Port de Ziguinchor.


La signature d’une convention entre les chambres de commerce et d’agriculture de Dakar et de Ziguinchor a réuni les autorités des deux institutions, il y a quelques jours, dans la région sud. La rencontre a été mise à profit par Jean-Pascal Ehemba, le président de la chambre consulaire de Ziguinchor. Lequel a exprimé ses vifs remerciements à l’endroit de la délégation de la Chambre de commerce, d’Industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad) conduite par le président Abdoulaye Sow. 
 
 
Autorité suprême de la Chambre consulaire de Ziguinchor (Cciaz), il a relevé le besoin de la région en terme d’accompagnement. ‘’Nous avons hérité de cette chambre de commerce et nous voulons faire mieux que les colons. Mais on a besoin de l’appui de l’État. Il faut un accompagnement. On en a besoin pour mettre les jeunes au travail. Et la signature de cette convention est un exemple national’’, a-t-il dit, ‘’parce qu’avant, les conventions étaient signées avec des autorités gambiennes ou Bissau-guinéennes’’. 
 
Le président Ehemba, d’en profiter, également, pour appeler les autorités à voler au secours du port de Ziguinchor qui manque de matériel de manutention et de personnels qualifiés suffisants. ‘’J’ai remarqué que c’est par manque de personnels qualifiés que le port de Ziguinchor en est là. C’est vrai qu’il y a un manque de matériel de manutention et de professionnels qui fait que le port est comme il est actuellement’’, regrette-t-il. Il dit nourrir l’espoir que les autorités concernées vont prêter une oreille attentive à sa plaidoirie et aider la Cciaz à équiper ladite structure portuaire et à former les jeunes pour une meilleure gestion de l’infrastructure.
Mardi 13 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :