Bac 2018 / Ajournement de 127 candidats dans le département de Thiès : Les parents d'élèves montent au créneau et exigent leur réhabilitation


Bac 2018 / Ajournement de 127 candidats dans le département de Thiès : Les parents d'élèves montent au créneau et exigent leur réhabilitation
Ce matin, les parents d'élèves du département de Thiès ont pris d'assaut le centre d'examen Serigne Ahmadou Ndack Seck, pour demander aux autorités académiques de revenir sur leur décision, après avoir ajourné 127 candidats dans le cadre de l'examen du Baccalauréat 2018. " On est là aujourd'hui devant le centre Serigne Ahmadou Ndack Seck pour dénoncer ce qui a été fait hier ici, dans ce centre universitaire parce qu'on y est en train de concourir au premier diplôme universitaire. Au niveau de ce centre, 124 Thièssois qui ont eu à se sacrifier de leur sang pendant 9 mois, ont eu à être ajournés et suspendus pour 5 ans avant de passer à nouveau l'examen du Baccalauréat. Ce n'est pas seulement au niveau de ce centre, mais aussi au centre du lycée technique où 3 autres candidats à la session normale ont été suspendus. Alors, c'est seul dans le département de Thiès que l'administration du jury a eu à avoir un excès de zèle en sacrifiant 127 élèves qui devaient tout simplement concourir pour les grandes fonctions de ce pays", a dénoncé le porte-parole, Boucounta Mbaye.

" Pour le motif, ils disent qu'on a trouvé des téléphones portables éteints dans leurs sacs. Je pense aussi que les forces de l'ordre n'ont pas les prérogatives de fouiller les sacs, il y a des surveillants dans les classes et ce sont ces derniers qui sont habilités à fouiller les sacs des candidats. Je pense que la sanction est très sévère et on assiste à une politique de " deux poids, deux mesures", dans la mesure où on a eu à prendre en flagrant délit d'autres candidats qui qu'on a tout simplement laissé poursuivre les épreuves et de l'autre côté on sacrifie 127 élèves qui devaient avoir leurs premiers diplômes", a ajouté le responsable départemental des jeunes centristes de Thiès, dépité.

Très remontés contre cette décision, les différents parents d'élèves qui ont tenu à faire le déplacement, ont demandé que leurs enfants soient réhabilités à l'occasion de la session de rattrapage en octobre...
Mercredi 18 Juillet 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :