Avis du FPDR sur le réchauffement du front social : « L'Etat est en banqueroute non déclarée » (communiqué)


La Conférence des leaders du FPDR, réunie ce lundi 29 janvier 2018, a examiné la grave situation qui prévaut sur le front social. Au Nord du pays, à Saint-Louis, de violents affrontements ont opposé les populations aux forces de police suite à la mort d'un pêcheur tué par les garde-côtes mauritaniens. Le gouvernement est accusé par les manifestants de ne pas garantir la sécurité de ses ressortissants. Une pareille dégradation aurait été à la base d’incendies de commerces appartenant à des Mauritaniens.  Le FPDR exige du gouvernement des initiatives hardies pour une solution définitive de ces conflits récurrents qui pourraient conduire à des dérives préjudiciables.

Par ailleurs, les grèves qui se multiplient dans de nombreux secteurs, ont aujourd'hui gagné tout le système scolaire depuis le préscolaire jusqu'au supérieur. Le secteur de la santé publique n'est pas non plus épargné. Ce 30 janvier 2018, le syndicat des médecins annonce une grève tandis que le Sutsas a déposé un préavis de grève. De leur côté, les travailleurs du nettoiement, qui ont exhibé leur force de frappe au cours des trois derniers jours, attendent du gouvernement la satisfaction de leurs revendications salariales.

Toutes ces luttes ont un dénominateur commun : des indemnités, des arriérés de salaires et des retards de bourses.  L'Etat est en banqueroute non déclarée, incapable de respecter financiers avec les travailleurs et les autres acteurs de l’économie sénégalaise.

C'est dans ce contexte de délabrement social que le Président de la République française Emmanuel Macron doit visiter le Sénégal.

Ce contexte est également marqué par le refus obstiné du Président de la République de discuter avec l’opposition des conditions de transparence, de régularité et de sincérité de la prochaine élection présidentielle. 

Le FPDR soutient toutes les luttes populaires parce que convaincu de la légitimité de leurs revendications.

Il lance un appel pour une convergence de la résistance populaire face à un régime qui a fait le choix stratégique du recours à la force comme seul moyen de gestion des différends sociaux et politiques.

 

Dakar le 29 janvier 2018

La Conférence des leaders 
Lundi 29 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :