Affaire Simon et Kilifeu : Y en a marre dénonce la libération en catimini de Thierno Amadou Diallo


Arrêté en même temps que Kilifeu et Simon dans le cadre de la vidéo relative à un supposé trafic de passeports, Thierno Amadou Diallo, l’homme qui avait filmé Kilifeu à son insu, a été libéré ce matin, si l’on se fie aux propos de Aliou Sané, le Coordinateur du mouvement Y en a marre. En conférence de presse ce mercredi, Aliou Sané renseigne que Thierno Amadou Diallo a bénéficié de liberté provisoire assorti d'un contrôle judiciaire.  « L’information d’aujourd’hui c’est que ce matin vers midi, nous avons eu l’information comme quoi Thierno Amadou Diallo a été libéré. Quand on a eu l’information, on a vérifié et effectivement c’est un de nos proches qui rendait visite à Kilifeu qui est tombé sur la scène de sa libération en catimini pour rentrer chez lui. Les informations que nous avons obtenues révèlent que Thierno Amadou Diallo a été mis sous liberté provisoire et sous contrôle judiciaire », a souligné l’activiste.
Par ailleurs, Aliou Sané regrette que cette liberté provisoire accordée à Thierno Amadou Diallo, a été refusée à Kilifeu et pourtant, déplore toujours le coordinateur du mouvement Y en a marre, le camarade Kilifeu remplit toutes les conditions pour être mis en liberté provisoire. Ce qui à leurs yeux prouve à suffisance que leur camarade est victime de l’instrumentalisation de la justice. « Au même moment, cette liberté provisoire a été refusée à Kilifeu. Et cela dit ce que ça veut dire, tout le monde savait que le pouvoir partait de ce dossier pour en faire un dossier politique pour manipuler la justice et priver Kilifeu  de ses droits en tant que citoyen. Ce que nous dénonçons. L’instrumentalisation de la justice a été décriée par tous les sénégalais. Une justice prise en otage par un exécutif et un pouvoir politique qui la manipule à sa guise. Sur le dossier dont il est question,  le dossier Kilifeu –Simon, nous avons tenu beaucoup de conférences de presse.  Le dossier est pendant devant la justice, ils ont été entendus sur le fond et ils ont rempli tout ce qu’il fallait en terme de condition pour bénéficier de liberté provisoire. Maintenant Simon a été libéré pour son dossier médical et même si à la base Kilifeu aussi remplit toutes les conditions, il est toujours retenu à Rebeuss. Ce qui nous réconforte dans notre position selon laquelle Kilifeu est victime d’une justice revancharde à la solde de l’exécutif », a déploré Aliou Sané... 
Mercredi 1 Décembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :