Acharnement supposé de la CPI, Me Malick Sall enfonce le clou : « Sur 25 affaires… 10 États se trouvaient en Afrique… »


Le ministre de la justice, Me Malick Sall, a profité du séminaire de trois jours de la conférence internationale de Dakar (Cours pénale internationale et justice nationale dans la lutte contre l’impunité des crimes du statut de Rome et d’autres crimes du genre ou connexes) organisée par la Cour pénale internationale et l’UE, pour évoquer la relation tumultueuse entre la CPI et les États africains.

En présence de Piotr Hofmanski, le président de la cour pénale internationale, Me Sall de livrer une vive plaidoirie en faveur du continent African : « La place de l’Afrique mérite une plus grande reconnaissance… »

Poursuivant, il invoque les cas d’espèces : « Les chiffres actuels semblent malheureusement accréditer cette perception. Sur les 25 affaires dont la cour a été saisie depuis le 01 mai 2018, tous les États concernés, soit 10 au total, se trouvaient en Afrique… »
Lundi 23 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :