Visite guidée : Immersion dans le nouvel hôpital de Kaffrine, une réalisation fortement attendue par les populations du Ndoucoumane.

Le président de Macky Sall, va inaugurer aujourd'hui, à Kaffrine, l'un des plus grands hôpitaux du Ndoucoumane-Saloum, dernier en date des chantiers colossaux qui ont jalonné les 9 années qu'il a déjà passés au pouvoir.


Dans les longs couloirs de l’établissement de santé, les journalistes observent un guide en silence. De salle en salle, le nouvel hôpital de Kaffrine est devenu une véritable attraction pour cameramen et reporters venus de Kaolack, Dakar et Thiès.

 

Une visite guidée du nouveau Centre hospitalier régional Thierno Birahim Ndao a permis de découvrir des équipements à la pointe de la technologie. Une structure aux normes, des spécialistes sur place, l’offre de soins est renforcée à l’hôpital de Kaffrine, qui accueillait ce samedi le président de la République  venu pour les besoins de son inauguration.   

 

Quatre salles d’opération avec du matériel de dernier cri ont été construites au nouvel hôpital de la ville de Kaffrine, qui compte un peu plus de 150 lits et couvre une superficie de 15 000 m2. C’est une réalisation qui devrait ravir les populations de la région de Kaffrine qui évoquaient les problèmes d’évacuation et de prises en charge des malades.

 

L’établissement de santé publique comprend une vingtaine de services spécialisés : Orl, radiologie, gynécologie obstétrique, bloc opératoire, pédiatrie médicale, buanderie, orthopédie, stérilisation centrale, bucco-dentaire, laboratoire, banque de sang et des logements de fonction.

 

Le Centre hospitalier régional Thierno Birahim Ndao de Kaffrine, déjà opérationnel, doit entrer pleinement en service dans les prochains jours. 

 

« C’est un établissement public de santé de Niveau 2, disposant d’un plateau technique apte à garantir aux populations de la région, et au-delà, l’accès à des soins de qualité », nous apprennent les services du ministère de la Santé et de l’Action sociale.

 

Sa construction entre dans le cadre de la réalisation de quatre hôpitaux, à Touba, Kaffrine, Sédhiou et Kédougou, d'un coût global d'environ 95 milliards de FCFA.  

 

L’hôpital est doté d’une centrale d’oxygène. Il bénéficie, par ailleurs, d’une autonomie d’énergie avec un poste de transformation électrique et un groupe électrogène de 1 000 KVA.

 

L’on a pu apercevoir des forages réalisés sur le site afin de garantir une autonomie dans la fourniture de l’eau. Une station de potabilisation permet de traiter l’eau courante avant utilisation.  En plus d’une autre station de traitement et d’épuration qui prend en compte les eaux usées…

















Samedi 29 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :