Travail saisonnier de Sénégalais en Espagne : Suspicion d'escroquerie et d'exploitation dans les champs d'Albacete


C'est en grande pompe sur les réseaux sociaux qu'il a été annoncé le démarrage des inscriptions pour les travaux saisonniers dans le secteur de l'agriculture en Espagne pour l'année 2024. Un projet qui entre dans le cadre d'une convention entre l'Espagne et le Sénégal sur la migration circulaire afin de mieux gérer les flux migratoires entre les deux pays. 
Selon Momar Dieng Diop, des irrégularités ont été notées sur le choix des candidats et les critères de sélection. "Initialement, les BAOS (Bureaux d'Accueil et d'Orientation) étaient les points focaux des recrutements, avec pour mission de recruter 10 personnes chacun. Toutefois, nous révèle-t-il, certains bureaux comme ceux de Kédougou et de Tambacounda se sont retrouvés avec zéro candidat recruté". 

Arrivés en Espagne depuis le 2 mai dernier, 145 jeunes sénégalais sélectionnés dans le cadre de cette migration sont en train de souffrir le martyre, en raison d'une mauvaise gestion, car nos compatriotes sont surexploités, travaillant plus de 10 heures par jour pour se retrouver avec seulement moins de 200 euros (130 000 f CFA) après 18 jours de travail (du 13 au 30 mai 2024), ce qui constitue une véritable violation du code du travail en Espagne.
 

Cette situation a créé de vives tensions dans les champs d'Albacete, entraînant une intervention musclée de la garde civile dans la nuit de dimanche à lundi dernier. Cette intervention a conduit à l'arrestation du responsable de l’entreprise Frutalinda SL et de notre compatriote Issa Mbaye libéré après 48 heures de détention. Ils sont accusés d'avoir reçu de l'argent des jeunes candidats pour venir en Espagne et de ne pas leur verser leurs salaires comme convenu.  
 
Selon toujours Momar Dieng Diop, l’Espagne s'était engagée à couvrir les frais d’hébergement et de transport de ces jeunes, et ceux-ci ne devaient donc payer aucune commission.
 
Interpellées sur la situation des jeunes Sénégalais aujourd'hui dans la tourmente, les autorités diplomatiques et consulaires disent surveiller attentivement la situation en attendant les résultats des enquêtes menées par la garde civile espagnole. De plus, le Consul général se rendra à Albacete, ce Jeudi 13 juin pour évaluer personnellement la situation.
Jeudi 13 Juin 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :