Thiès : La clé de répartition, une équation pour l'ITIE...


Un atelier régional de présentation du rapport 2018 de l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie) s'est tenu à Thiès. Pour l'année 2018, la recette est estimée à 122 milliards francs Cfa au niveau national.
En valeur relative, près de 60 % , soit 59 milliards de francs en valeur absolue des recettes proviennent des industries extractives de la cité du rail. Seulement, en dépit du fait que le Sénégal soit classé premier en Afrique et quatrième au monde en terme de transparence dans les industries extractives, la clé de répartition, si on tient en compte les critères démographiques, demeure une problématique.
"Nous sommes en phase. Il faudrait que tous les acteurs se réunissent parce que le critère démographique qui a été pris en compte pour la répartition de ces fonds, n’est pas pertinent", a signalé le coordonnateur de l’antenne régionale de la Coalition "Publiez ce que vous payez" et président de la commission communication du Comité national Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie), Abdou Aziz Diop.
Qui a également plaidé, pour la création de leviers en parallèle afin de permettre aux collectivités locales de recouvrer les fonds de péréquation et fonds d'appui qui leur sont destinés.
La présidente du comité national de l'Itie, Eva Marie Coll Seck qui préconise l'approche communautaire, d'indiquer que par rapport à la clé de répartition des retombées au niveau des populations, "nous avons rencontré le ministre des mines et le ministre des finances. Ils nous ont promis, de finaliser ce travail pour que les mairies puissent avoir, une contrepartie directe sans compter ce qui pourrait se faire au niveau indirect."
Mardi 14 Janvier 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :