Rufisque / Interdiction des vélos-taxis : les Jakartamen dénoncent une démarche solitaire et invitent le gouverneur au dialogue.


Depuis que le gouverneur de la région de Dakar a décidé d’interdire le transport public de personnes par vélos-taxis sur l'étendue du territoire de la région de Dakar, conformément à l'arrêté n° 008903 du 29 octobre 2012, réglementant le transport par vélo-taxi dans les régions, les Jakartamen de la ville de Rufisque sont plus que désemparés de voir leur seule activité génératrice de revenus s’interrompre.

En effet, c’est à l’occasion d’un rassemblement au terrain HLM de Rufisque que ces derniers ont fustigé une démarche solitaire du gouverneur dans la prise de cette décision. Ils souhaitaient des discussions au préalable avec les principaux concernés avant de soustraire, dira Assane Ba, président des Jakartamen de Sonadis, à ces chefs ou soutiens de famille, leur gagne-pain.

C’est aussi une opportunité pour Assane Ba de dénoncer le comportement de nombre de ses pairs. Ainsi, malgré le fait que la mesure soit déjà en vigueur, la bande à Assane Ba en appelle toujours au dialogue avec le gouverneur de la région de Dakar,  pour  revoir et réglementer leurs conditions de travail. Ils sont même prêts, révèlent-ils, à payer des charges (taxes ou autres) pour enfin travailler légalement et librement. Un geste qui prouve peut-être leur souhait de porter pacifiquement ce combat.
Jeudi 6 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :