Répercussions / impacts de la Covid-19 sur les professionnels de l’éducation et de la santé : la Cosydep livre les résultats de son étude et fait des recommandations.


La Cosydep a organisé un atelier avec les acteurs des secteurs de l'éducation et de la santé ce Mercredi 14 Juin pour partager le rapport d’étude du projet EduSaMu porté par la Cosydep et Enda-Santé dont le financement provient de la Fondation OSIWA. 
Une rencontre qui a servi cadre d'échanges, de partage mais également de restitution des résultats.

L'objectif général de ce projet est de produire des données sur les crises et les situations d’urgence en vue de construire des réponses visant à renforcer la résilience des travailleurs de la santé et de l’éducation en prenant comme prétexte la pandémie de Covid-19. Sensible à la situation des professionnels de l'éducation et de la santé en temps de crise qui par nécessité ont l'obligation d'accomplir leurs missions d'agents publics. Un statut qui les expose plus que les autres travailleurs, d’où leur vulnérabilité.

Le consortium Cosydep / Enda-Santé formant une équipe qui a d'abord tenu plusieurs réunions de cadrage de ses choix méthodologies au travail commanditaire. Ensuite, ils ont procédé à une revue documentaire et mené une enquête sur l'ensemble du territoire national auprès des parties prenantes. Et enfin, s'intéresser à la préparation du rapport avec les données qui ont été collectées afin de les exploiter et traiter.

"Aujourd'hui nous avons présenté les principaux résultats. Le débat qu'on a eu tout à l'heure avec l'ensemble des parties prenantes, les contributions que nous venons de recevoir vont nous permettre de renforcer davantage le rapport pour pouvoir le finaliser", a soutenu Abdou Diaw, membre du bureau exécutif de la Cosydep.

Pour renforcer davantage la résilience des personnels de l'éducation et de la santé, ces acteurs ont formulé quelques recommandations. "On est allé vers des actions nécessaires pour renforcer la résilience des agents des secteurs primaires. En faisant de sorte qu'il ait plus de compétence et d'outils qui leur permettent effectivement de pouvoir exercer leur mission en situation de pandémie en situation de crise sans être menacés comme ils ont pu l'être avec la Covid-19", a déclaré l'enseignant à la retraite qui plaide encore pour la dotation de ces professionnels en outils qui leur permettent de renforcer davantage leur protection et des plateaux pédagogies pour l'éducation et les plateaux au niveau de la santé pour qu'ils puissent être réajustés à la dimension des exigences et des problématiques des défis que causent les crises.

Toujours sur les recommandations, la Cosydep et Enda-Santé demandent aussi l'intégration des modules dans les référentiels de formation comme l'utilisation de l'outil numérique, mais aussi dans l'utilisation d'autres supports qui sont liés à l'enseignement à distance. "Nous avons demandé aux décideurs, l’État en particulier, qu'ils puissent mobiliser suffisamment de ressources pour sécuriser et mettre à la disposition des établissements sanitaires et scolaires ces ressources,  avant qu'ils ne puissent souffrir d'autres réallocations qui les envoient dans d'autres secteurs", a expliqué Abdou Diaw l'inspecteur de l'enseignement et de la formation.
Jeudi 15 Juin 2023
Dakaractu




Dans la même rubrique :