Palais de justice : un important dispositif sécuritaire déployé, les audiences renvoyées.


C’est un important arsenal de sécurité qui a été déployé au palais de justice de Dakar, ce jeudi, pour veiller au bon déroulement de l’audition du président du parti Pastef-les patriotes, Ousmane Sonko dans le cadre de l’affaire dite « Sweet beauty » qui l’oppose à la masseuse, Adji Sarr. C’est dire que les autorités ont pris toutes les dispositions nécessaires pour une sécurité maximale au sein de l’institution judiciaire et aux alentours. Plusieurs véhicules de la gendarmerie et de la police sont notés sur les lieux.

Déjà en allant vers le palais de justice par la voie de Niaye Thioker, un premier cordon de sécurité est tracé. Un véhicule blindé de la police est stationné après la barrière de quelques mètres avant le deuxième cordon qui sert à filtrer les entrées. Hormis les travailleurs de l’institution judiciaire, il faut de solides justifications pour pouvoir franchir les limites. La majorité des citoyens se verront éconduits par les éléments de sécurité. La raison est simple, les audiences de ce jeudi ont été toutes annulées. A la devanture du palais de justice, également, le contrôle se poursuit. Deux (2) pick up de la gendarmerie remplis d’éléments équipés sont postés à l’entrée du palais de justice. Un véhicule de la police avec plusieurs éléments font la patrouille dans la zone. Ce n’est pas tout, un bus des sapeurs-pompiers est également garé sur place. Le parking extérieur  du palais de justice réservé aux justiciables a été totalement vidé, d’ailleurs, le côté gauche est réservé à la presse venue couvrir l’audition de Ousmane Sonko. Pour l’heure, c’est le calme qui règne en attendant l’arrivée sur place du président de Pastef et ses avocats.
Jeudi 3 Novembre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :