Nemeeku Tour / Affrontements à Thicky : Le Pastef local balaie d’un revers de main les accusations du camp adverse et apporte sa part de vérité…


Ce dimanche a été une journée noire pour les populations de Diass, particulièrement de Thicky qui ont vécu les effets de l’affrontement entre le convoi du leader de Pastef Ousmane Sonko et les partisans de l’Alliance pour la République au niveau de cette localité. 

En point de presse cet après-midi, les partisans d’Ousmane Sonko, les jeunes responsables du village de Thicky rejettent complètement les accusations de Fatou Ndione de même que le maire qui selon eux, a tenu un discours malheureux. « Le maire Mamadou Ndione a été aussi irresponsable que Fatou Ndione et ses partisans. Il lançait volontairement : « C’est un Nemeeku Adji Sarr! » (s’adressant péjorativement à Ousmane Sonko). Une posture purement irresponsable selon les partisans d’Ousmane Sonko qui veulent rétablir la vérité des faits.

Par ailleurs, les responsables de Pastef estiment que les jeunes de Thicky et les populations de Ngossé ont bien accueilli Ousmane Sonko. Il faut que le maire ainsi que les responsables de l’Apr arrêtent de dire des contre-vérités. « Ce qui leur fait mal, c’est leur défaite dans cette localité. Il faut qu’ils reviennent à la raison. Ils ont peur car, une vague de massification est en train de se produire dans les rangs du Pastef », confie Youssou, membre de Pastef dans la commune de Diass.  

Khalifa Ababacar Dione, responsable de Pastef de Thicky pour sa part, considère que « l’objet du Nemeeku Tour, n’est pas d’installer la terreur ou de saccager, mais d'expliquer le projet de Pastef. Hier, nous étions à Thicky et avons accueilli Ousmane Sonko qui est notre leader. Toute la population est sortie l’accueillir. » En effet, confient les Pastéfiens de Thicky, Ousmane Sonko a même rencontré le chef du village et ensuite il a rendu visite à Seck Ndour du mouvement sans frontières. « C’est au moment où le président s’entretenait avec Seck Ndour, que Fatou Ndione de l’Apr a envoyé son petit frère pour saboter la venue d’Ousmane Sonko. C’est simplement injuste de leur part. Quand le jeune est venu, il a commencé à proférer des insanités à l’endroit de Sonko. C’est en ce moment que les gardes du corps sont venus pour les éloigner … cela a, ensuite dégénéré avec des jets de pierre… », déclare le responsable de Pastef, Ababacar Ndione qui précise d’ailleurs que c’était une famille minoritaire qui est sortie pour semer le désordre.

Par ailleurs, les partisans du leader de Pastef rappellent que les populations de Ngossé et de Thicky ne font qu’une. « Nous, lorsque les gens ont commencé à nous provoquer, nous avions demandé à changer de direction de cortège. Donc, nous sommes témoins de tout ce qui s’est passé et par conséquent, ce n’est ni la population de Ngossé qui sot d’ailleurs de gens de valeur, ni personne d’autre, mais plutôt cette famille minoritaire avec à sa tête, Fatou Ndione », conclut Khalifa Ababacar Ndione. 
Lundi 31 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :