Ndèye Saly Diop Dieng sur les violences faites aux femmes et aux filles : « Il faut que la peur change de camp ».


Dans le cadre de la journée internationale de l'élimination des violences faites aux femmes et aux filles qui sera célébrée demain 25 novembre 2020, le ministre de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants a procédé cet après midi au lancement des "16 jours d'activisme". 

 

Cette occasion a permis au ministre Ndèye Saly Diop Dieng d'annoncer en même temps le thème de cette année, intitulé : " Oranger le monde, financer, répondre, prévenir, collecter". Les femmes à l'honneur donc pour hausser le ton et dire Non à ces interminables violences auquelles elles sont victimes, auront l'opportunité de voir aussi, le "lancement de la campagne de vulgarisation de la loi N° 2020-05 du 10 janvier 2020 criminalisant le viol."

 

Le président de la république dans sa vision politique, donne une place de leader à la femme. C'est pourquoi, dans son discours, Ndèye Saly Diop Dieng, regrettant ces actes sur les femmes et les filles, estime que la peur doit désormais changer de camp.

 

Le ministère de la femme accompagné de ses partenaires de lutte contre les violences faites aux femmes

 

La Coopération belge, à travers Enabel (Agence d’exécution de la coopération bilatérale) va appuyer le gouvernement sénégalais dans la concrétisation de ce souhait en s’engageant à mettre en place, dans le cadre du nouveau programme bilatéral de coopération sénégalo-belge 2019 – 2023 dans les régions de Kaolack, Fatick et Kaffrine trois centres d’accueil uniques de prise en charge holistique et intégrée des victimes de violences sexuelles et basées sur le genre selon le modèle que l’on appelle ailleurs, les « One-Stop-Centers. » 

 

En partenariat avec la Direction de la famille et de la protection des groupes vulnérables (DFPGV). Ainsi, Enabel a prévu de dérouler un ensemble d’activités dans ses 3 régions dans le cadre de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes. Il s’agit essentiellement, pour rester sur le thème de l’édition 2020: 

 

- d’organiser trois grandes marches de dénonciation des violences faites aux femmes (VFF) et de sensibilisation sur les mécanismes de prévention avec une remise officielle de mémorandums aux gouverneurs de régions

 

- d’organiser 10 caravanes de sensibilisation et d’information sur les violences faites aux femmes et aux filles ainsi que sur la loi criminalisant le viol et la pédophilie au Sénégal 

 

- d’appuyer 20 émissions radios et télés dans le cadre de la vulgarisation de la loi n°2020-05

 

- d’organiser en fin trois ateliers régionaux d’information et de sensibilisation des autorités administratives et locales sur les VFF, le circuit de prise en charge des victimes et l’existence au Sénégal d’une loi criminalisant le viol et la pédophilie. 

 

Cette batterie d’activités sera adossée à l’agenda national du ministère et exécutée en parfaite collaboration avec toutes les parties prenantes aussi bien du niveau national que du niveau déconcentré.

Mercredi 25 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :